Ici comme ailleurs, France info

Allemagne : des femmes aux étages supérieurs des entreprises

Les femmes devraient prochainement avoir leurs places réservées dans les conseils d'administration des grandes entreprises allemandes. Si c'est déjà le cas en France grâce à la loi sur la parité, outre-Rhin, le fait d'imposer des quotas ne plaît pas à tout le monde.

(©)

Comment comprendre ce paradoxe allemand ? Le
pays est dirigé par une femme, par contre les entreprises sont
majoritairement administrées par des hommes. Outre-Rhin, les cordons de
la bourse sont encore solidement tenus par la gente masculine
. A en
croire cette étude sortie
dans les journaux allemands : "seulement 12% des femmes siègent au
conseil de surveillance des entreprises"
Même si Angela Merkel s'est toujours prononcée personnellement contre des quotas, elle vient d'annoncer un projet de loi .


Que dit la proposition de loi ?


Plus
de femmes au conseil d'administration des entreprises. 30% d'ici à 2016, pour les 108 entreprises cotées en bourse . Pour celles qui
ne le sont pas, les quotas s'effectueront au cas par cas, de manière
plus flexible
et négociée. Voilà les grandes lignes du projet de loi qui devrait être
voté et ratifié l'année prochaine. Mais apparemment les débats restent
encore vifs dans le pays.

Les conservateurs d'Angela Merkel étaient au départ
contre une loi imposant un quota fixe aux entreprises. Tandis que
l'opposition, le SPD souhaite un projet beaucoup plus ambitieux  : 40% de femmes au sein des
conseils d'administration.

Une loi parité hommes/femmes en France


La
loi Copé-Zimmerman impose aux entreprises du CAC 40, 20% de femmes
dans les conseils d'administration. D'après une étude de l'Observatoire
Ethics and Board
s
, les objectifs ont été largement atteints.
Prochaine étape, 40% des femmes d'ici 2017

 

(©)