Hyper revue de presse, France info

Pétrole plus haut, Arche de Zoé, et le revenant

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Encore à la une ce matin, le pétrole qui n'en finit pas de battre des records...

La valse des records du pétrole, mais aussi de l'Euro et de l'or, c'est à la une des Echos...
A la une aussi du Figaro, le baril frôle les 100 dollars, le Figaro qui pronostique le franchissement de cette barre symbolique d'ici 15 jours. Mais le Figaro rappelle aussi que ce n'est pas tout à fait une première, car les 100 dollars d'aujourd'hui correspondent au prix de l'or noir au tout début des années 80, dans la foulée de la révolution islamique en Iran.
Le pétrole encore à la une de Libération, avec cette question, à 100 dollars qu'est-ce qu'on fait ?
Comme à la une des Echos, Libération publie quelques courbes très parlantes, elles ont toutes une fâcheuse tendance à grimper très vite vers les sommets, c'est vrai pour le pétrole comme pour les autres matières premières et aussi dans l'alimentaire, et Libération fait la liste, pour l'or c'est du jamais vu depuis 1980, et même le plomb dont les cours explosent, se transforme en or, dans l'alimentaire, le soja et la volaille s'envolent, le yaourt est en ébullition, le pain gonfle et ainsi de suite dans cette liste des courses de plus en plus chères dans Libération.
Pas sûr que les chiffres officiels d'une inflation maîtrisée à 1 et demi pour cent rassurent les Français sur l'avenir de leur pouvoir d'achat note encore Libération dans son éditorial.
Un expert de l'OFCE, Xavier Timbaud, rappelle aussi à tous ceux qui pestent en allant faire le plein ces temps-ci que les plus à plaindre sont encore les 3 milliards d'habitants de la planète qui vivent avec 2 dollars par jour, pour eux le pétrole cher est un piège à pauvreté qui les frappe de plein fouet et les marginalise encore un peu plus, avec un enjeu social explosif à travers le monde.

Egalement dans la presse un dernier élément à charge dans l'affaire de l'Arche de Zoé...

Le Parisien-Aujourd'hui en France publie le fac-similé d'un étrange document, l'étrange document, c'est le titre à la Une...
Ce document, c'est l'ordre de mission qui servait en quelque sorte de laisser-passer pour les humanitaires au Tchad. Pour le Parisien, il semble bien confirmer que l'Arche de Zoé a menti sur ses objectifs, au moins par omission, puisqu'il ne mentionne pas de rapatriement vers la France pour les enfants, mais seulement un objectif d'assistance, avec la création d'un poste médical et d'un centre d'hébergement.

Des adieux aussi à la une ce matin...

La chute d'une reine à la une de l'Equipe, Hingis franchit la ligne blanche dans France Soir, Dernier revers pour Martina Hingis dans Libération, triste fin de carrière pour Hingis dans le Parisien, Martina Hingis a donc annoncé sa deuxième retraite sportive après un contrôle positif à la cocaïne.
Et en plein scandale des paris truqués, le tennis n'avait certainement pas besoin de ça en plus dit le Parisien. Il y a comme un malaise dit cette fois l'Equipe, à voir cette encore jeune femme à qui tout a réussi ou presque dans le tennis et dans la vie se condamner à quitter sa grande passion par la petite porte dans une piteuse affaire de consommation de stupéfiants...

Enfin le revenant de la semaine...

C'est dans VSD, et le revenant c'est un certain Terence Trent d'Arby...
Sauf qu'il ne faut plus l'appeler comme ça. La voix d'or du soul rock de la fin des années 80, ça doit bien vous rappeler quelques soirées en boîte, revient à l'affiche incognito, sous son nouveau nom, Sananda Maitreya. Il doit donner un concert à Paris le 5 novembre. Evidemment, sous ce nouveau nom que personne ne connaît, il va avoir du mal à remplir la salle.
Mais attention pas question d'entendre des reprises de ses anciens tubes de la fin des années 80, quand il tenait le haut de l'affiche avec Prince et Michael Jackson, il rejette son passé en bloc, Terence Trent d'Arby, connaît pas, il ne veut plus en entendre parler raconte VSD et il menace même de poursuites ceux qui oseraient l'évoquer.
Car au 21ème siècle, fini les paillettes, Sananda Maitreya se donne une mission divine, il se voit d'ailleurs comme le prochain bouddha... quand il aura le temps, dès qu'il en aura fini avec l'autre défi qu'il se lance, sauver l'humanité à travers sa musique.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)