Hyper revue de presse, France info

La promo exceptionnelle du nouveau ministre de l'Economie à l'ENA

Emmanuel Macron est sorti de la très prestigieuse Ecole nationale d'administration en 2004. A l'ENA, le nouveau locataire de Bercy faisait partie d'une promotion "bénie", selon le magazine Challenges.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp Emmanuel Macron)

"Une cuvée d’exception" . C’est comme cela que Le Monde qualifiait l’année dernière la promo Léopold Sédar Senghor. "Les ex-camarades à l’ENA du nouveau ministre de l’Economie trustent les plus beaux postes dans les cabinets ministériels et les grandes entreprises" , précise le magazine Challenges sur son site internet. 

Dix ans après leur sortie de l’Ecole nationale d'administration, plusieurs membres de cette promo "bénie" -  selon l’expression de l’hebdomadaire économique - occupent des fonctions prestigieuses dans de grands groupes privés : Kering, Axa... ou encore la banque Rothschild, par laquelle est passé Emmanuel Macron de 2008 à 2012. Une quinzaine de leurs camarades occupent quant à eux "des postes-clés de la République" , selon Le Monde.  Avant le remaniement, quatre d’entre eux étaient directeurs de cabinets ministériels, fonction hautement stratégique.

Emmanuel Macron présenté comme la "tête de gondole"

"Autant d'énarques d'une même promotion au service d'un gouvernement : un phénomène peu commun, de l'aveu même de l'association des anciens élèves" , écrivait Le Monde en 2013. Une réussite qui rappelle celle d’une autre promo exceptionnelle : la fameuse promo Voltaire, sortie en 1980, dont faisaient partie François Hollande, Ségolène Royal, Michel Sapin et Dominique de Villepin.

"Depuis les "Voltaire", jamais une promo n’a autant fait parler d’elle" , assure Challenges. Et parmi ces brillants trentenaires, celui qui est considéré comme la tête de gondole est un jeune homme de 36 ans : Emmanuel Macron.

(© Maxppp Emmanuel Macron)