Hyper revue de presse, France info

Gagnants et perdants du Tchad

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Et dans la presse ce matin, les gagnants et les perdants après le voyage au Tchad...

Gagnants : d'abord évidemment les trois journalistes et les quatre hôtesses libérés, leurs photos sont dans tous les journaux ce matin. Et leurs sourires en disent long sur leur soulagement.

Gagnant aussi Nicolas Sarkozy, avec son coup d'éclat humanitaire, il s'offre un succès diplomatique bienvenu dit le Figaro alors que le mois de novembre s'annonce compliqué sur le front social.

Mais grand Gagnant Idriss Déby, le président tchadien, Libération rappelle que ce redoutable stratège joue déjà une partie compliquée dans son pays face à ses opposants.

Alors pourquoi le voyage de Nicolas Sarkozy à N'Djaména, réponse de Libération, la clé pour comprendre, bien au-delà du cas de l'Arche de Zoé, c'était avant tout pour sauver l'opération Darfour, le prochain déploiement de la force européenne à l'initiative de la France... Il en allait dit Libération de l'avenir du seul succès tangible de la diplomatie sarko-kouchnérienne.

Les perdants maintenant : d'abord bien sûr les humanitaires qui restent en prison au Tchad.

Perdant aussi Bernard Kouchner, une absence très remarquée dans les journaux...
Comment se fait-il se demande l'Eclair des Pyrénées, que pour la deuxième fois, après l'affaire des infirmières bulgares, le numéro un du Quai d'Orsay se retrouve sur la touche ?
Pour le Journal de la Haute-Marne, Bernard Kouchner a été tout simplement effacé des deux dossiers, lybien et tchadien, où l'humanitaire, son domaine par excellence, était pourtant central.
Pour l'Alsace, le Tchad après la Libye, c'est la naissance d'une nouvelle politique extérieure française, la diplomatie de l'Airbus, une diplomatie avec le président mais justement sans le chef de la diplomatie.

Enfin perdants et on change de registre : les salariés, selon l'Humanité qui a choisi de faire son gros titre ce matin non pas sur l'affaire de l'Arche de Zoé, mais sur "les sales coups qui font monter la pression sociale", c'est la Une...
L'Humanité regrette que le président, toujours prêt à sauter devant une caméra ou dans un avion
soit moins pressé de négocier avec les salariés qui font faire grève dans les prochaines semaines.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)