Histoire d'info, France info

Histoires d'info. Quand Nokia a raté le train du smartphone

Ils ont subi un ou des échecs et ils ont été célèbres. Thomas Snégaroff nous fait revivre les moments les plus épiques de leur vie. Mercredi 4 août, la marque finlandaise Nokia a loupé l'arrivée du smartphone et croyait aux téléphones multiples dans sa poche !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le logo Nokia sur le bâtiment du siège social à Espoo (Finlande).
Le logo Nokia sur le bâtiment du siège social à Espoo (Finlande). (HEIKKI SAUKKOMAA / LEHTIKUVA / AFP)

À la fin des années 1990 et au début des années 2000, si vous avez un téléphone portable dans votre poche, il y a de grande chance qu’il soit petit et qu’il soit finlandais. Nokia est alors le leader incontesté d’un secteur en pleine croissance et à écouter le Pdg de Nokia France, ce n’est que le début : "On va avoir tendance à avoir non plus un téléphone mais deux lorsqu'on est communicant. Et lorsqu'on est très communicant on va peut-être avoir tendance à avoir des téléphones plus spécialisés et à mon goût donc trois", dit Serge Ferré à l'époque.

Un, deux, trois téléphones, c’est la grande erreur de Nokia qui se dévoile.  La certitude que les gens auront un téléphone pour téléphoner, un téléphone pour jouer ou écouter de la musique et un téléphone pour regarder des images. En 2001, quand Nokia dit cela, personne ne s’imagine à quel point cette stratégie sera catastrophique.

Mais on commence peut-être à l’imaginer un beau jour de juin 2007, lorsqu’une nouvelle provient depuis la Californie comme le dit un journaliste : "Cette fois ça y'est, l'iPhone est disponible depuis hier aux États-Unis. Un appareil multifonctions à la pointe de la technologie moderne."

L'iPhone permet notamment d'écouter sa musique, de lire ses vidéos, de surfer sur internet, d'envoyer ses courriers électroniques et, j'allais presque oublier, de téléphoner.

un journaliste

en juin 2007

L’iPhone c’est donc un seul téléphone et non les trois fantasmés par Nokia. Encore leader sur les téléphones portables jusqu’en 2011, le temps que les utilisateurs en changent, Nokia commence un irrémédiable déclin. Il y a 20 ans la firme finlandaise espérait que vous auriez un jour trois téléphones Nokia dans la poche, aujourd’hui, vous n’en avez qu’un et il y a de fortes chances que ce ne soit pas un Nokia…

Le logo Nokia sur le bâtiment du siège social à Espoo (Finlande).
Le logo Nokia sur le bâtiment du siège social à Espoo (Finlande). (HEIKKI SAUKKOMAA / LEHTIKUVA / AFP)