Cet article date de plus de quatre ans.

Histoires d'info. Bye Bye, Jumbo Jet : le dernier vol d'un Boeing 747 américain

écouter (3min)

Mardi 19 décembre a lieu le dernier vol commercial d'un Boeing 747 pour la compagnie Delta Air Lines. C'est la dernière compagnie américaine à utiliser le célèbre gros porteur, connu pour avoir une bosse à l'avant. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le dernier vol du B747 de la Delta Airlines. (KYODO NEWS / KYODO NEWS STILLS)

Le symbole est fort. Le Boeing 747 effectue mardi 19 décembre son dernier vol pour une compagnie américaine, Delta Airlines. Et le symbole c’est que le vol a lieu entre Séoul et Détroit, la ville de naissance du fondateur de Boeing.
L'émotion est énorme au sein de la compagnie. Beaucoup de salariés ont cassé leur tirelire pour effectuer l’un des vols de cette tournée d’adieu.

Un géant né en quatre ans

Le "Jumbo" est né d’un exploit hallucinant. En 1966, Boeing rachète des terres au nord de Seattle pour y installer une usine suffisamment grande pour produire le 747. Un avion géant que ce 747, qui promet de parcourir plus de 13 000 km avec, à son bord, entre 416 et 524 passagers. Bien plus qu’aucun autre avion d’alors. Et l’exploit c’est que Boeing promet de le livrer en janvier 1970, soit seulement quatre ans plus tard, à la grande compagnie américaine de l’époque, la Pan Am.

Quatre ans, c’est impensable. Et pourtant, des milliers de salariés vont y travailler jour et nuit, leur valant un surnom : "The Incredibles",  (Les Incroyables). Ils construisaient l’avion sous la neige en même temps que l’on construisait l’entrepôt – il ne fallait pas perdre une minute. Et le miracle se produisit : un journaliste : "Comme les premiers pas d'un enfant, le premier vol d'un avion est toujours un évènement, surtout lorsqu'il s'agit du plus gros appareil jamais construit : le Boeing 747, long de 70 mètres, haut comme une maison de cinq étages, il pourra transporter dès la fin de l'année 490 passagers à 900 km/h sur 8 000 km. L'intérieur rappelle, paraît-il, une salle de cinéma. L'avenir est aux mastodontes du ciel."

Succès phénoménal, le Jumbo Jet permit d’accompagner l’explosion du trafic aérien. Dans les années 1960 et 1970, le nombre de passagers doublaient tous les cinq ans.

Il se passera encore de nombreuses années avec un 747 dans le ciel, même s’il n’y en aura plus affreté par une compagnie américaine. Il en reste encore près de 500 exemplaires dans le monde. Il reste beaucoup de cargos et, évidemment, le fameux Air Force One du président américain. Depuis 1990, Air Force One était un modèle de 747 ancienne génération. Il sera bientôt remplacé par un 747-8 Intercontinental, sorti d'usine en 2015 et qui n'a jamais volé : la compagnie russe qui les avait achetés a fait faillite

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.