Histoires d'info, France info

Enfin un vaccin contre les allergies...(1958)

C'est de saison et cela vous concerne peut-être. Des millions de Français éternuent chaque printemps victime d'une allergie au pollen. Et pourtant en 1958, on pariait sur un vaccin à court terme.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Retour en octobre 1958. Les actualités françaises se penchent sur un problème qui touche encore peu de Français, un problème qui semble sur la voie d’être résolu :

"900 médecins se sont réunis à Paris sous la présidence du docteur Pasteur Vallery-Radot. L'allergie sera-t-elle bientôt définitivement vaincue ? Les travaux du docteur Halpern et de son équipe de Broussais le laissent espérer."

A l’époque, moins de 3% des Français sont touchés par des allergies. Et malheureusement pour eux et leurs héritiers, bien plus nombreux, on ne trouvera pas de vaccin contre les allergies, en tout cas jusqu'à aujourd'hui.

Des allergies qui se développent considérablement à partir des années 1970 au point de toucher environ un Français sur quatre à la fin des années 1980. De quoi organiser une émission de télévision à ce sujet:  "Comment ça va ?" présentée par Henri Sannier et Jean-Daniel Flaysakier, qui consacre son premier numéro aux allergies, le 22 mai 1989. Et en l’absence de vaccins, un certain Jacques Montagner, magnétiseur, présente sa solution pour vaincre enfin les allergies:

"Moi, personnellement, j'ai 50 à 60% de résultats sur les allergies. Je prétends pas tout guérir...Et je vois les gens qui ont déjà tout tenté avec la médecine conventionnelle et conventionné."

Cela permet au moins de mettre l’accent sur la force du psychisme dans le déclenchement et aussi dans la résolution de certaines allergies.

John Steinbeck ira encore plus loin, écrivant :

"Maintenant, le truc à la mode c’est l’allergie. Dans le temps, ça ­s’appelait le rhume des foins, ça faisait éternuer. Le gars qui a inventé l’allergie, il aurait dû la faire breveter. L’allergie, c’est tomber malade devant quelque chose qu’on n’a pas envie de faire. J'ai connu des femmes, elles étaient allergiques à l'eau de vaisselle."

Reste que le facteur psychique n’explique évidemment pas tout. Si l'Organisation mondiale de la santé a classé l'allergie au quatrième rang des maladies les plus répandues dans le monde, et si dans dix ans peut-être un Français sur deux sera allergique, c’est aussi, et c’est paradoxal, parce que nous sommes mieux protégés. Nous vivons confinés dans nos logements, la vaccination généralisée et les antibiotiques ont diminué le nombre d'infections, alors notre système immunitaire s'est mis à lutter contre des éléments apparemment inoffensifs, à l’image des pollens et des acariens.... A vos souhaits !

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)