Cet article date de plus de deux ans.

79% des Français jugent que les droits de l'Homme ont baissé ou stagné depuis 1948, selon un sondage

Pour la moitié des personnes interrogées, le respect de ces droits fondamentaux s'est dégradé selon une enquête Odoxa publiée lundi. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Illustration du siège de l'ONU à New-York. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

À l'occasion des 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'Homme du 10 décembre 1948, plus des trois quarts des Français (79%) estiment que ces droits ont baissé ou stagné en France depuis 1948, selon un sondage Odoxa pour franceinfo et la SNCF Gares et connexions, publié lundi.

La Déclaration universelle des droits de l'Homme, signée par les États fondateurs de l'ONU, précise les droits fondamentaux humains, mais sans véritable portée juridique puisque ce texte n'a qu'une valeur de proclamation de droits.

Seulement 20% des sondés jugent que les droits de l'homme se sont améliorés

50% des Français trouvent que ces droits vont plutôt en se dégradant, 29% estiment qu’ils n’ont pas évolué et seulement 20% jugent qu’ils se sont plutôt améliorés.

Pour six Français sur dix, la liberté d'opinion et d'expression est le droit qui apparaît comme le plus fondamental, vient ensuite le droit à un niveau de vie suffisant de manière à assurer la santé et le bien-être des individus pour 57% des sondés.

Enfin, le droit à vivre dans un logement décent arrive très largement en tête des quatre droits nouveaux qui pourraient être inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l'Homme, selon 59% des répondants.

Ce sondage a été réalisé par internet les 27 et 28 novembre auprès d'un échantillon de 1 005 Français.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.