Cet article date de plus de sept ans.

Comment "Star Wars" a bouleversé le monde du cinéma

écouter (5min)

Génération Jedi revient sur la déflagration "Star Wars" dans le monde du cinéma, avec le réalisateur Robert Blalack. Il a gagné un Oscar pour les effets spéciaux de "Star Wars" en 1978.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Robert Blalack, réalisateur © Matthieu Mondoloni / France Info)

Il n’est pas connu du grand public, davantage par les passionnés de cinéma. Avec ses cheveux gris et sa voix rauque, Robert Blalack, 66 ans, est une célébrité dans le monde des effets spéciaux. Il fait partie de la petite équipe qui a lancé Industrial Light & Magic (ILM) en 1975, de ce petit club d’inventeurs qui ont révolutionné le cinéma avec Star Wars.

NOTRE ENQUETE INEDITE ►►► Génération Jedi - Les héritiers de la Force

40 ans plus tard, Robert Blalack a quitté “le petit entrepôt vide de Venice, en Californie ”, où ILM était alors installé, pour Paris. Il y travaille aujourd’hui comme réalisateur, s’est éloigné d’Hollywood sans amertume, mais avec un regard lucide sur ce qu’il qualifie “d’industrie dont le seul objectif est de minimiser les risques et d’augmenter les profits ”.

Il nous reçoit dans son petit bureau situé dans le 11e arrondissement. Un grand banc de montage occupe la moitié de la pièce. Dessus, plusieurs écrans se disputent le peu d’espace encore disponible. Partout autour, des câbles, des livres, des documents divers et variés. Robert Blalack est à l’aise, prend la pose avec humour, avance ses poings comme un boxeur, fait des grimaces.

Puis il saisit une vieille photo de lui et la tient devant l’objectif. Un parfait décalage entre le passé et le présent, entre Hollywood et Paris, entre le jeune homme d’ILM et le réalisateur de 66 ans.

Star Wars aide à sauver la langue navajo

La semaine prochaine, l'épisode VIII de Génération Jedi s'intéressera à la façon dont Star Wars contribue à sauver la langue navajo. Il sera disponible dès le 16 octobre sur http://jedi.franceinfo.fr.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.