Pierre Vitali, 22 ans : "On est une génération à laquelle on n'a pas le droit de mentir"

écouter (3min)

Tous les jours, Manon Mella donne la parole aux jeunes de 18-30 ans. Mercredi 1er décembre, rencontre avec Pierre Vitali, responsable des Jeunes Républicains de Vendée.

Article rédigé par
Manon Mella - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Pierre Vitali, 22 ans, responsable des Jeunes Républicains de Vendée. (MANON MELLA / FRANCEINFO)

Ce mercredi 1er décembre, Pierre Vitali, 22 ans, participe au vote des militants LR qui désigneront leur candidat à la présidentielle. Responsable des Jeunes Républicains de Vendée et membre du bureau national, Pierre explique pourquoi il a décidé, alors qu'il était adolescent, de s'engager au sein des LR. "J'ai pris ma carte aux Républicains dès mes 16 ans. J'ai toujours eu cette envie d'engagement. Je m'intéressais à la chose politique et je considérais que je pouvais la regarder mais qu'on pouvait aussi agir en étant dedans."

"C'est le courage de notre génération d'essayer de se battre"

Pierre vient d'une famille où l'engagement est "important", qu'il soit associatif ou politique. Le jeune Républicain de 22 ans y voit une forme de devoir vis-à-vis de la société. "On a la chance de vivre dans un très beau et très grand pays et on lui doit bien ça." Selon lui, le désir d'engagement est aussi propre à sa génération. "On est une génération à laquelle on n'a pas le droit de mentir et on nous a trop souvent menti. C'est pas une vidéo avec des youtubeurs qui va nous convaincre".

"On hérite d'un pays fracturé avec des enjeux climatiques majeurs. Notre génération hérite de tout ça et on en est bien conscients."

Pierre Vitali, 22 ans

Pour Pierre, "c'est le courage de notre génération d'essayer de se battre pour faire société. On hérite de quelque chose de grand mais qui est fragile".

"J'attends de l'élection présidentielle d'aller au fond des sujets et des convictions"

Déçu par les précédents quinquennats, "toutes les familles politiques confondues", Pierre a choisi de faire bouger les lignes à l’intérieur des partis politiques traditionnels. "On parle de la jeunesse, on dit qu'on va faire des choses pour les jeunes mais au final qu'est-ce qui bouge pour nous ?"

"Je crois dans les partis de gouvernement."

Pierre Vitali, 22 ans

Ce qui compte pour ce jeune militant, c'est "la sincérité des convictions et la clarté du débat. Notre génération a envie d'aller au fond des sujets. Elle s'engage pour imposer aux politiques de faire pour nous." Pierre participe au congrès LR "avec enthousiasme en espérant que ça puisse lancer une dynamique pour la droite". Le jeune militant confie aussi qu'il aurait "peut-être préféré quelque chose de plus ouvert comme une primaire."

Quant à l'élection présidentielle de 2022, Pierre Vitali souhaite un vrai débat sur les idées. "La dernière fois on n'a peut-être pas assez parlé des sujets de fond parce qu'il y a eu des affaires". Pour Pierre, l'élection présidentielle est l'occasion de décider ensemble de l'avenir qu'on souhaite avoir. "Quoi de mieux qu'une élection présidentielle, où tous les Français se positionnent, pour poser notre avenir et où on veut aller ensemble ?" Enfin, Pierre attend de cette élection présidentielle "d'aller au fond des sujets et des convictions."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.