La 35e édition du Téléthon : déjà près de 74 millions d'euros collectés

écouter (3min)

Le 35e Téléthon qui vient de se dérouler ce weekend a permis de récolter 73 622 019 euros de promesses de dons. L'édition 2021 s'est déroulée vendredi 3 et samedi 4 décembre 2021. 30 heures d'émission ont été diffusées sur les chaînes de France Télévisions, du vendredi soir au samedi dans la nuit.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
7 décembre 2019. Téléthon à Dunkerque, ville ambassadrice du Téléthon 2019 (Illustration) (©AFM-TELETHON / CHRISTOPHE HARGOUES)

Le lancement de la 35e édition duTéléthon, marathon télévisuel destiné à recueillir des fonds pour une association caritative, mobilise toute la télévision mais aussi tous les Français, face au combat des malades et des chercheurs. Le record du Téléthon a été atteint en 2006 avec plus de 106 millions d’euros récoltés.

Près de 74 millions d'euros de promesses de dons 

Une somme comparable au téléthon 2019. "Un téléthon magnifique qui efface les déceptions de 2020", salue le directeur général de l'Association française contre les myopathies (AFM), Christian Cottet, après la collecte ce week-end de près de 74 millions d'euros de promesses de dons. Depuis 1987, 2 milliards 300 millions d'euros ont été investis dans la recherche comme dans l'aide aux familles, grâce à la générosité des Français, d'après Christian Cottet. 

Les trois missions du Téléthon

- Guérir (recherche et développement de thérapies innovantes), 
- Aider les malades (soins, accompagnement, citoyenneté), 
- Communiquer les savoirs auprès des familles, professionnels et du grand public.

Le Téléthon 2020.  (GILLES GUSTINE / FRANCE TELEVISIONS / AFP)

Depuis 1958, l'Association française contre les myopathies (AFM) se bat pour faire connaître les maladies neuromusculaires, et, plus généralement, les maladies rares.

On en recense entre 6 000 et 8 000, dont la plupart sont graves, chroniques, invalidantes, et mettent en jeu le pronostic vital dès l'enfance (dans la moitié des cas, elles concernent des enfants de moins de 5 ans). Elles touchent plus de 3 millions de personnes en France et 30 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année dans l'Hexagone.   

Quelles sont les maladies concernées ?

Les essais cliniques financés par les dons du Téléthon concernent des maladies rares des muscles, de la vision, du sang de la peau et du cerveau telles que : 

- l'amyotrophie spinale 
- les dystrophies musculaires congénitales 
- la glycogénose musculaire 
- la dystrophie musculaire de Duchenne 
- la myopathie de Duchenne 
- la maladie de Charcot 
- la sclérose latérale amyotrophique  
- la maladie de Steinert 
- les myopathies inflammatoires 
- la myasthénie auto-immune .   

En 2020, le total des activités de l'AFM-Téléthon, tous financements confondus, s'est élevé à 89 millions d'euros, dont 85% sont issus de la générosité du public (soit 77,3 millions d'euros qui proviennent du Téléthon).

Répartition des budgets 

31,4 millions d'euros pour la mission Guérir : Institut des biothérapies des maladies rares (Généthon, Institut de Myologie, I-stem), essais thérapeutiques, appels d’offres, programmes internationaux et programmes stratégiques. 

9,2 millions d'euros complémentaires ont  été investis sous forme d'avances et d'investissements pour la mission Guérir.

34,4 millions d'euros pour la mission Aider : les consultations pluridisciplinaires, l'établissement de soins, les services régionaux, les innovations technologiques, le développement d'aides techniques innovantes, les journées des familles, les actions de revendication, la Plateforme maladies rares…

Comment faire un don au Téléthon ?

Vous pourrez effectuer un don pour l'édition 2021 : par téléphone, au 3637 (numéro vert, appel gratuit depuis un poste fixe) 
- par SMS en envoyant "DON" au 92007 (montant fixe de 5 € prélevé directement sur votre facture opérateur mobile)
- par Internet http://www.afm-telethon.fr/ (accessible depuis votre ordinateur, tablette et mobile)     

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.