Cet article date de plus de neuf ans.

Les vies de Jean-Paul Kauffmann

écouter
"Boire un vin et savoir ce que l'on boit c'est encore plus appréciable, on n'est pas des pourceaux d'Epicure, on est des buveurs de sens", des propos tenus par Jean-Paul Kauffmann, écrivain et ex-otage au Liban lors d'un entretien avec Pierre Bottura de la revue XXI.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Pierre Bottura a cherché à comprendre comment Jean-Paul
Kauffmann a eu plusieurs vies. Fils de boulanger, né en 1944, il devient
journaliste au Matin de Paris se partageant entre les faits
divers et le vin. Il devient rédacteur en chef de L'amateur de Bordeaux .

De 1985 à 1988, reporter, il est retenu en otage au Liban.
Trois années durant lesquelles sa passion et ses connaissances du vin
entretiendront son psychisme. De retour, il arrête le journalisme. Son rapport
au monde a changé. Il ne veut pas être regardé comme un ancien otage et être
réduit à cette étiquette, à sa souffrance.

" C'était le temps inoubliable où nous étions sur la
terre ". 1988, une renaissance.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.