Cet article date de plus de neuf ans.

Bernard Stiegler ou la joie du désir contre la satisfaction de la pulsion

écouter (5min)
Jean-Claude Raspiengeas de la Revue XXI a rencontré le philosophe, Bernard Stiegler qui prône la joie du désir contre la satisfaction de la pulsion.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Autodidacte, Bernard Stiegler est un ancien manoeuvre qui a participé à mai 68, avant d'entrer au parti communiste. Il quitte le parti après la rupture de l'union de la gauche. Il part ensuite à Toulouse, puis endetté il braque des banques et termine en prison.

C'est pendant son incarcération qu'il se met à lire de la philosophie. En sortant, il a passé une thèse sur la technique et le temps, avant de diriger l'Ircam, puis l'Ina.

Aujourd'hui il dirige le Département du développement culturel au Centre Pompidou.

Bernard Stiegler affirme qu'il faut redonner du sens à sa vie et se bat contre la télévision qui selon lui est toxique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.