France Info numérique, France info

Beyoncé vend des t-shirts appelant à son propre boycott

Comment contenter à la fois ses fans et ses ennemis, tout en récupérant quelques dollars au passage.

(La chanteuse vient de démarrer sa tournée mondiale © Frank Micelotta/AP/SIPA)

 Si d'aventure vous en doutiez, Beyoncé vient de prouver une nouvelle fois qu'elle était une businesswoman de haut niveau. Après avoir retourné le cerveau des internautes le week-end dernier avec un disque surprise et des polémiques à n'en plus finir sur sa vie privée, voilà que la chanteuse s'illustre par un sens du commerce des plus fins. 

On se souvient qu'en février dernier, la publication de son explosif single Formation , très critique envers les violences policières aux Etats-Unis, avait valu à Beyoncé une campagne de dénigrement assez virulente de la part des milieux conservateurs, qui avaient appelé à son boycott, autout d'un hashtag des plus simples. Aujourd'hui, la star incontestée du web-game renverse la tendance, puisqu'elle a décidé de vendre elle-même des t-shirts Boycott Beyoncé  lors de ses concerts. A 45$ l'unité, c'est le génie du capitalisme en action.

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué l'insolente santé de Facebook; ce fait-divers navrant; cette décision de justice qui parlera à bien des parents et l'inusable Ed Balls Day .

(La chanteuse vient de démarrer sa tournée mondiale © Frank Micelotta/AP/SIPA)