franceinfo junior, France info

Pourquoi faut-il préserver les barrières de corail ?

Dans les 30 à 40 prochaines années, plus de la moitié des barrières de corail aura disparu. Une catastrophe annoncée pour la biodiversité : les coraux abritent en effet un quart de la biodiversité marine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La plus grande du
monde s'étend sur 2.000 kilomètres au large de l'Australie. La deuxième se
trouve en territoire français mais à 22 heures d'avion de Paris, au large de la
Nouvelle-Calédonie : ce sont les deux plus grandes
barrières de corail. Elles se sont formées il y a des milliers d'années mais
aujourd'hui, leur existence est menacée.

Et pourtant, elles sont vitales pour la
biodiversité. Les scientifiques estiment que les récifs coralliens abritent un
quart de la biodiversité mondiale des mers. 
Mais l'empreinte de l'homme, en particulier la
pollution que nous déversons dans les mers, menace la survie des coraux.

Villes à poissons

Les organisations écologiques tirent la sonnette d'alarme : l'homme est en train de tuer les carrières de corail, ces villes à poissons qui abritent un quart de la biodiversité des mers. On estime que dans les 30 à 40 prochaines années, plus de la moitié des coraux aura disparu.

Serge Orru, ancien directeur général du WWF France, est maintenant conseiller
de la maire de Paris pour les questions d'environnement et c'est l'un des plus
fins connaisseurs de la question des coraux. Il répond à
nos lecteurs de Mon Quotidien , le quotidien des 10-14 ans.
Au micro : Lisa,
Charles et Hugo, en Sixième au Collège Saint-Sulpice à Paris.

 

(©)