franceinfo golf, France info

franceinfo golf. Premier cut pour le "Tigre"

Il est de retour sur les fairways. Après un premier test aux Bahamas en décembre, Tiger Woods se frotte ce week-end à ses collègues du circuit américain en Californie. L’ancien numéro un mondial semble réussir son retour.

avatar
Fabrice RigobertfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Tiger Woods au tour numéro 18 à Torrey Pines
Tiger Woods au tour numéro 18 à Torrey Pines (DONALD MIRALLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Des centaines de spectateurs le longs des fairways du parcours de Torrey Pines, théâtre du dernier succès de Tiger Woods dans un tournoi du grand chelem il y a 10 ans à San Diego, et des centaines de milliers de fans à travers le monde, les yeux rivés sur la télé, les smartphones, internet, pour suivre celui qui a fait entrer le golf dans une autre dimension. Il s’agit de son premier grand tournoi après un an d’absence au plus haut niveau, et cette fois, l’ancien numéro un mondial semble réussir son retour.

Tout le monde veut voir si l'étincelle est là

Le retour de Tiger Woods sur le circuit américain depuis deux jours est la grande attraction, quel que soit le décalage horaire pour Arnaud Tillous, rédacteur en chef du journal du golf.

"À chacun de ses coups, on ne rate rien, et vous pouvez discuter avec tous les passionnés, chacun vous dit qu'il n’y en a qu’un pour qui ils font ça, c’est pour Tiger. Tous les coups de Tiger, tout le monde a envie de voir si l’étincelle est encore là, quel niveau il peut atteindre, et on a vu par moment des éclairs et on voit que par moment, il peut rejouer au plus haut niveau. L’attente est encore plus grande, et je pense qu’elle ne va pas cesser de grandir dans les prochaines semaines et dans les prochains mois."

À 42 ans, Tiger Woods avec ses 14 titres du grand chelem a dû se contenter du par, le premier jour, en frôlant un trou en un. Il a bataillé hier soir jusqu’au bout, pour arracher un birdie sur le dernier trou et franchir le cut, c'est-à-dire pour se qualifier pour les deux derniers jours du tournoi, grâce à un score de moins un, à 10 coups du leader.

Il est compétitif

Une belle performance pour celui qui pointe à la 647e place du classement mondial, opéré pour la quatrième fois, il y a un an.

Tiger Woods au départ du trou numéro 15 à Torrey Pines
Tiger Woods au départ du trou numéro 15 à Torrey Pines (DONALD MIRALLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

"Il n’a pas joué il y a deux ans, explique Arnaud Tillous, il a joué un tournoi l’année dernière, et d’entrée, il est compétitif, parce que passer le cut sur le PGA tour, où il y a les meilleurs joueurs du monde, ça veut dire quand même qu’il est compétitif. Il n’a pas mal, il peut accélérer, il peut swinguer, il peut tout faire, c’est très encourageant, il est sur le bon chemin. Et tout le monde commence à ne penser qu’à ça : s'il passe le cut sur ce premier tournoi, il y a de fortes chances pour qu’il le passe aussi au Masters en avril, et pourquoi ne pas rêver d’un Tiger dans le coup, le dernier week-end, ce serait du délire".


Ancien vainqueur du Masters, Tiger Woods est automatiquement qualifié pour le premier tournoi du grand chelem de la saison sur le mythique parcours d’Augusta début avril. Une nouvelle étape pour tenter d’aller chercher un quinzième majeur.

Sur le Tour européen, les meilleurs joueurs du vieux continent sont à Dubaï. Le deuxième tour a été interrompu à cause des conditions météo. Alexander Lévy pointait à la 14e place à cinq coups du leader Donaldson.

Tiger Woods au tour numéro 18 à Torrey Pines
Tiger Woods au tour numéro 18 à Torrey Pines (DONALD MIRALLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)