franceinfo golf, France info

franceinfo golf. La marque Golf National

Une semaine après le succès de la Ryder Cup, alors que le parcours ouvre de nouveau ses portes au public aujourd'hui, la fédération française de golf est déjà tournée vers l'avenir. L'Albatros, le parcours de la Ryder a désormais vocation à accueillir d'autres grandes compétitions.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La foule compacte au trou numéro 16 de l\'Albatros lors de la Ryder
La foule compacte au trou numéro 16 de l'Albatros lors de la Ryder (Fabrice Rigobert Radio France)

Les chants, la ferveur des supporters de la 42e édition de la Ryder Cup raisonnent encore dans la tête de tous ceux qui ont assisté à l'événement. Avec ses buttes artificielles constituant autant de gradins pour les 50 000 spectateurs chaque jour de compétition, le golf national a confirmé qu'il était un théâtre exceptionnel pour une grande épreuve. Après cette Ryder Cup, l'Albatros est déjà prêt pour de nouveaux grands rendez-vous. 

"Where the champions play", un Peabble beach à la française

 "En s'inspirant de nos amis américains et notamment de Peabble beach où ils ont un slogan, "Where the champions play", là où jouent les champions,  on veut que le golf national soit la réplique de ce genre de parcours" explique Christophe Muniésa, directeur exécutif de la FFgolf.

"On veut accueillir des championnats, la prochaine étape ce sera en 2022 pour les championnats du monde amateurs, on avait déjà accueilli cette épreuve en 1994, et évidemment juste derrière les JO de 2024."    

La France ne peut prétendre décrocher l'organisation d'un tournoi du Grand chelem, comme Evian a pu le faire chez les dames car le Players Championship aux États-unis est déjà considéré, comme le cinquième tournoi majeur du golf. 

Accueillir une nouvelle Ryder Cup

L'idée d'accueillir de nouveau Ryder Cup peut en revanche être sérieusement envisagée pour Pascal Grizot, vice président de la FFgolf, à l'origine de cette grande première en France la semaine dernière.  

 "On sait organiser un Euro, on sait organiser une Coupe du monde de football, mais on sait aussi organiser un grand événement autour du golf et je pense que les détenteurs de droits ont bien vu que le golf national était taillé pour l'accueil d'une Ryder Cup.

Donc quand on voit que sur de grands parcours de majeurs, il y a des rotations qui se font pour le British Open, pourquoi ne pas imaginer que la Ryder puisse revenir rapidement à Paris. Il y a beaucoup de parcours qui veulent accueillir la Ryder Cup, mais est-ce que ces parcours ont la même légitimité que le golf national ?"

Le golf national a prouvé qu'il était capable d'organiser et d'accueillir les plus belles Ryder Cup

Pascal Grizot, vice président de la FFgolf

  

En attendant, les opérations de démontage des infrastructures nécessaires à la bonne organisation de la Ryder vont se poursuivre et s'étaler sur plusieurs semaines à Saint-Quentin-en-Yvelines. La réouverture de l'Oiselet qui comprend le parcours école, qui a servi aux installations des cars régies des télévisions et le practice sur lequel était installé le village ouest, est prévue pour le 17 novembre.      

La foule compacte au trou numéro 16 de l\'Albatros lors de la Ryder
La foule compacte au trou numéro 16 de l'Albatros lors de la Ryder (Fabrice Rigobert Radio France)