Cet article date de plus de dix ans.

Une fille des îles au Nouveau Brunswick

écouter (5min)
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (©)

Manon Arsenault est née à St Pierre et Miquelon, ce miniscule archipel français niché à l'est du Canada, dans le golfe du Saint-Laurent.

Mais à l'adolescence, elle s'est sentie un peu à l'étroit
sur ce petit caillou et ses 6.000 habitants. "J'avais vite fait le tour, j'avais besoin d’espace à l’âge adulte, de vivre seule, et loin des parents, et d'aller voir ailleurs." La jeune femme débarque alors au Nouveau-Brunswick, seule province officiellement bilingue, français-anglais, au Canada. A Moncton, elle étudie la communication et les sciences politiques, et se passionne pour cette terre des Acadiens et de la Nouvelle-France, riche de quatre siècles d'histoire commune et tourmentée avec la France, que les jeunes générations ont tendance à oublier. " On sentira tout le temps cet attachement à leur histoire, en particulier chez les personnes plus âgées. C'est un peuple déporté, avec les blessures que cela comporte. Les gens connaissent l’histoire, mais pas les jeunes. " Manon Arsenault dirige aujourd'hui l'antenne de la Chambre de commerce française du Canada à Dieppe, dans la banlieue de Moncton. Malgré une politique d'immigration largement assouplie ces dernières années, les sociétés françaises ne sont pas légion au Nouveau-Brunswick, et pourtant les opportunités sont bien là.

Avec une croissance à 23% l'an dernier, et un chômage à 2%, Dieppe a su tirer profit de l'arrivée des pêcheurs de hareng du nord de la province, où l'activité ne fait plus recette, mais pas seulement. " La ville a pris une direction il y a trois-quatre ans, ça porte ses fruits. Dans l’aérospatiale, ça apportera énormément d’emplois. Il y a beaucoup d’échanges avec la Normandie. En novembre, 20 compagnies des provinces atlantiques vont être amenées en Normandie. Sur les 20, 13 sont du Nouveau-Brunswick, et 8 de Dieppe ! Manufacturiers, fabrication plastique, « UltraPoli », fabrique matériaux en plastique pour bateaux de pêche, camions de pompiers, ça se développe énormément. Le gaz naturel depuis quelques années, mais chiffres en deçà des attentes. " Manon Arsenault vit à Saint-Antoine, à une vingtaine de minutes de la ville. Tombée en amour avec un Canadien, le couple a deux enfants, Kenen, 9 ans, et Nathan, 3 ans. Une fois la Chambre de commerce sur les rails, la jeune femme se verrait bien retourner à sa première passion, le journalisme.

Lui écrire

Aller plus loin

Dieppe Bienvenue à la plus grande ville acadienne au monde

Retrouvez cette chronique dans Vivre à l'Etranger le magazine européen de la mobilité internationale

Aller au Canada avec Corsair. Créée en 1981 par une famille corse, Corse Air International dessert principalement le bassin méditerranéen. En 1990, Nouvelles Frontières reprend la compagnie et la rebaptise Corsair. Elle connaît alors, avec la libéralisation du transport aérien, un essor conséquent et multiplie les destinations. A partir de 2000, le premier groupe de Tour operating mondial, TUI, prend le contrôle de Corsair. Depuis 2004, nombreuses sont les nouveautés pour la compagnie : CORSAIR revêt, à l'instar de ses compagnies sœurs, les couleurs du groupe TUI. Les appareils s'harmonisent ainsi au rythme des grande visites ou des arrivées des B747-400 dans la flotte de la compagnie. C'est aussi pour Corsair un développement constant de son réseau régulier, avec des augmentations de fréquences sur les lignes historiques des DOM, mais aussi vers le Maroc, le Canada…et d'autres ouvertures encore demain !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.