Français du monde, France info

Parole d'Expert : marché concurrentiel en Irlande

(©)

Entretien avec Jean-Pierre Pont, directeur de la publication de Vivre à l'Etranger. - L’Irlande, c’est toujours cet eldorado qu’on imagine depuis la France ?

– Oui, à tel point que nous, on s’est un peu endormis. Parce que depuis 5 ans, les Polonais et les expatriés des Pays baltes ont envahi ce pays. Ils sont plus de 100.000 à s’y être installés en quelques années. Et les Français ont oublié que c’était un pays d’accès très facile.

– Ca veut dire que les Français sont moins nombreux aujourd’hui que d’autres étrangers d’Europe ?

– Comme c’est du domaine de la concurrence, et que toute l’Europe des 27 cherche du boulot dans les pays anglophones, l’Angleterre et l’Irlande sont très demandés, mais il faut y aller.

– Quels sont les secteurs où on peut trouver un emploi ?

– Ce sont toujours les mêmes : électronique, informatique, hôtellerie, restauration et tourisme. Le monde de la finance aussi et de l’assurance fonctionnent bien. Le monde de la pharmacie et le secteur de la santé également. Et on oublie toujours que les centres d’appels recrutent énormément des gens qui parlent toutes les langues. Ce qui veut dire que quand on parle français, on peut travailler chez Google, par exemple en ce moment, ils recrutent énormément. Les salaires sont bas mais par contre on apprend vite l’anglais.

– Comment se préparer ? On a toujours l’image de cette personne qui arrive et qui trouve un job dans la journée. C’est une réalité ?

– D’abord, il ne faut jamais oublier qu’il y a le réseau européen de l’emploi, donc le site Eures met à disposition près d’1,2 million d’offres d’emploi en Europe en permanence, donc on peut trouver du boulot en Irlande à distance. Il y a aussi les Espaces Emploi International en France qui sont ouverts. Par contre, il y a un vrai problème qu’il faut gérer très en amont, c’est le logement. Il y a très peu de logements disponibles. Il faut être en colocation, et c’est 4 à 600 euros en colocation une chambre. Donc, c’est vraiment la faiblesse de ce pays.

– Il y a aussi le côté précaire. Ce sont souvent des CDD ?

– Oui, mais quand on perd un job, on en retrouve un autre le lendemain. A partir du moment où on est mobile et qu’on est disposé à changer, le marché bouge énormément.

– Je renvoie au guide « Travailler et étudier en Grande-Bretagne et en Irlande » aux éditions Studyrama pour plus d’informations.

Lui écrire

Aller plus loin

Approach People Recruitment Les spécialistes du recrutement de Français en Irlande. Partenaire de confiance des plus grandes multinationales, notre cabinet vous offre un accueil en français grâce à des recruteurs professionnels qui vous conseilleront pendant tout le processus de recrutement. Notre service est entièrement gratuit pour nos candidats.

Vivre à l'Etranger Le magazine européen de la mobilité internationale

Eures Le portail européen sur la mobilité de l'emploi

(©)