Français du monde, France info

Conseil informatique à Belfast

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Fort en thème dépité par le chômage en France, Régis Calard développe sa société en Irlande du Nord, entre catholiques et protestants. C’est une tête. Math Sup et math Spé, à Tours, avant l’ENSET, l’école supérieure d’électrotechnique et d’hydraulique de Toulouse. Puis Régis Calard, né à Argenton-sur-Creuse, dans l’Indre, s’envole en 1996 pour Belfast, complètement par hasard, en répondant à une offre de l’ANPE internationale. « C’était la galère en France, se souvient-il, avec un taux de chômage à 13%, je voulais partir pour travailler mon anglais, ça aurait pu être n’importe où ». En Irlande du Nord, Régis est d’abord plongeur dans des restaurants, français puis irlandais, étoilés Michelin. Puis grâce à un programme du service irlandais de l’emploi, « Rapid Advancement Program », en six mois il reconvertit sa formation hydraulique en informatique. Il décroche un poste en 2.000 puis ouvre sa propre entreprise l’an dernier, « Nivotec ». « La société est spécialisée en systèmes de dictée digitale et de reconnaissance vocale, explique le jeune homme. On adapte le matériel pour nos clients : des médecins, avocats ou des cabinets immobiliers. » Régis Calard a embauché 5 personnes. Les commerciaux sont soit catholiques, soit protestants, car la fracture reste vive ici. « Quand je suis arrivé à Belfast, dit Régis, il y avait encore des soldats dans les rues et des fourgons blindés les roues en feu les soirs d’affrontements. Ca mettra du temps à s’effacer. »

Lui écrire

Aller plus loin

Retrouvez ce portrait dans Courrier Cadres, en kiosque, le mensuel des cadres acteurs de leur vie professionnelle

Nivotec sa société informatique de dictée numérique et reconnaissance vocale à Belfast (en anglais)

(©)