Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... Raul Castro

Le président cubain, Raul Castro, est en France pour une visite d'Etat de deux jours en France à haute teneur économique et commerciale. Qui est-il ? Explications.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Raul Castro est né en 1931 à Biran un village d 'une province de l’Est de Cuba. Raul a grandi auprès de ses frères Fidel et Ramon et de ses quatre sœurs dans le domaine agricole de leur père; un riche propriétaire terrien espagnol originaire de Galice. Mais les enfants sont nés d'une union entre ce père riche propriétaire et la cuisinière. Ils n'ont pas été tout de suite reconnus par leur père. A l'opposé du caractère de Fidel, Raul est décrit comme un garçon effacé. Petit, fragile, il était parait-il le souffre-douleur de ses petits camarades mais il bénéficiait de la protection de Fidel, le grand frère turbulent et bagarreur.

Raul Castro est de cinq ans le frère cadet de Fidel. Raul étudie ensuite chez les jésuites. Elève plutôt médiocre. Très vite attiré par le communisme, il est marqué par un séjour en 1953 dans les pays d'Europe de l’Est. Il rejoint le groupe de jeunes militants créé par son frère dans le but de renverser Batista. Emprisonné durant vingt-deux mois, il est gracié avec Fidel en 1955. Tous les deux s'exilent au Mexique avant le retour à Cuba que l'on connaît.

Raul est  toujours resté dans l'ombre de Fidel

Il l'a toujours suivi sans état d’âme. Le "caniche de Fidel", disent ses ennemis. L'enfance, la timidité dans un contexte familiale un peu difficile expliquerait pour beaucoup l'attachement, la loyauté sans faille de Raul pour son frère protecteur. Cela dit l'engagement politique de Raul de doit rien à Fidel. C’est lui qui lui a, par exemple, présenté Che Guevara. Communiste pur et dur Raul a même été beaucoup plus proche de Moscou que son ainé. En tout cas, il devient très vite le numéro deux du régime. Cheville ouvrière la révolution cubaine, c’est lui qui a les mains dans le cambouis incontournable. Ce qu'il restera jusqu'au gros coup de fatigue de Fidel en 2006.

Et on a découvert un autre homme depuis cette accession au pouvoir ?

Pas vraiment mais Raul se montre pragmatique. Il tente de faire survivre le régime qu’il a bâti autant que Fidel en assouplissant les règles économiques. Il dialogue avec l’église. Il tente des rapprochements avec l'Union Européenne et, finalement les Etats-Unis. Il a 85 ans et il sait que son temps est compté et sans doute également celui de la révolution cubaine à moins d’une ouverture du régime.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)