Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous .... les retraites complémentaires

Alors que patronat et syndicats s’opposent sur le financement des retraites complémentaires, France info vous explique le fonctionnent de ces régimes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Les retraites complémentaires accusent un très lourd déficit ©MaxPPP)

Les régimes de retraites complémentaires sont obligatoires, pour tous les salariés. Ils viennent s'ajouter au régime de base de la sécurité sociale ou de la mutualité sociale agricole.

Régime de base trop maigre  

Quand on touche une retraite à taux plein du régime de base, on ne touche pas plus de la moitié de son meilleur salaire, plus précisément pas plus de la moitié de la moyenne de ses 25 meilleures années d'activité. D'où l'intérêt d'avoir un bonus.

Arrco et Agirc

L'Arrco signifie Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés. Elle a été créée en 1947. Elle est là pour tous les salariés. 

De leur côté, les cadres ont droit en plus à une autre retraite complémentaire, l'Agirc, l'Association générale des institutions de retraite des cadres, créée en 1961.  

Financement

Ce sont les cotisations qui financent le système. Elles sont payées par les salariés et les employeurs. Les cotisations sont ensuite transformées en points de retraite qui s'accumulent sur un compte. Le nombre total de points en fin de carrière donnera le montant de la retraite complémentaire.

 

C’est le principe de répartition qui prévaut pour ce régime, ce qui signifie que les cotisations versées par les salariés et les employeurs servent à payer immédiatement les pensions aux retraités.

La part des complémentaires

La part de ces retraites est importante dans la pension totale des retraités. Pour un non cadre, la retraite complémentaire représente entre un quart et un tiers de la pension totale. Pour un cadre, ce sera entre la moitié et les deux tiers de la pension.  

Gestion paritaire

Les retraites complémentaires sont gérées par le patronat et les syndicats puisque les cotisations sont versées par employeurs et employés. Les partenaires sociaux, comme on les appelle aussi, se réunissent régulièrement pour décider des grandes orientations afin d'équilibrer les comptes.

Déséquilibre du système

Avec le vieillissement de la population, il y a plus de pensions à verser et avec la crise, il y a moins de cotisations. Si rien n'est fait, les réserves de l'Agirc seront épuisées en 2018 et celle de l'Arrco entre 2023 et 2025.

 

Du coup, le patronat propose notamment des abattements qui pourraient faire mincir les retraites. Les syndicats ne sont pas d'accord.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

(Les retraites complémentaires accusent un très lourd déficit ©MaxPPP)