Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous ... les quotas laitiers

Alors que les quotas laitiers disparaissent au 1er avril 2015, France Info vous rappelle ce qu'était ce dispositif.

(Une vache espagnole©REUTERS/Eloy Alonso)

Les quotas laitiers ont été créés par l'Europe il y a 30 ans. Leur objectif était de limiter la production de lait dans les pays membres. Les quotas laitiers sont un des symboles de la PAC, la Politique agricole commune et un séisme pour les éleveurs. 

Pourquoi les quotas ?  

L'Europe a pris cette décision car elle produisait trop de lait de vache. Il faut se souvenir qu'après la Seconde Guerre mondiale, l'objectif était de produire du lait en masse pour nourrir les populations européennes. Donc, les éleveurs étaient encouragés à faire toujours plus de lait. 

 

Mais à partir des années 70, il y a eu trop de lait sur le marché par rapport à la demande avec l’apparition de surplus de produits laitiers, que l'Europe rachetait aux producteurs pour soutenir les prix qui chutaient.

1984

Pour stopper cette dérive, les quotas laitiers sont instaurés en 1984. On va demander aux éleveurs de limiter leur production. L'Europe décide des quotas pour chaque pays et chaque pays impose ensuite des quotas aux différentes exploitations. Si l'éleveur dépasse les quotas fixés, il paie une amende. 

 

L'idée est de produire moins pour ne plus avoir de surplus et de faire ainsi remonter les prix. En France les derniers quotas laitiers 2014-2015 limitaient la production à 25 milliards de litres de lait. Ces 20 dernières années, le nombre d'éleveurs a baissé de 60%.

Pas toujours respectés

Tout cela n'a pas empêché des pays européens de dépasser leurs quotas. Surtout l'Allemagne, premier producteur européen de lait devant la France. En 30 ans de quotas laitiers, l'Allemagne a dépassé ses quotas à 21 reprises. Elle a préféré payer deux milliards d'euros de pénalités au total.

 

Reste que depuis six ans, en prévision de la fin des quotas, les pays européens sont autorisés depuis six ans à augmenter leur production progressivement.

Fini les quotas

Le 1er avril 2015, les quotas disparaissent et l'Europe peut produire autant qu'elle veut. Ce changement de cap s’explique car le monde a changé.  

 

Schématiquement, la demande des pays émergents a grimpé, notamment en Asie. Le gigantesque marché chinois veut du lait pour ses bébés. Et la Chine veut l'acheter à l'étranger, après les scandales de lait frelaté sur son territoire. En Europe, des pays sont prêts à exporter en masse, comme l'Allemagne, l'Irlande, les Pays-Bas.  

 

En France, c’est plutôt l'inquiétude qui prévaut car la dérégulation peut à nouveau faire baisser les prix. Et puis, si  certaines régions comme la Bretagne avec des gros producteurs pourraient tirer leur épingle du jeu avec une production en hausse, d'autres comme le sud-ouest et le nord-est avec des producteurs de petite taille auront sans doute du mal à résister dans un marché libéralisé.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ICI

(Une vache espagnole©REUTERS/Eloy Alonso)