Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous ... l'empire de Patrick Drahi

Alors que Numericable-SFR tente d’acheter Bouygues Telecom, France Info vous dévoile le groupe qui se cache derrière Numericable-SFR.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Patrick Draghi, patron d'Altice, le 27 mai 2015©MAXPPP)

La maison mère de l’empire de Patrick Drahi s’appelle Altice. Elle a été créée en 2001 et est présente en France et à l’étranger, dans le câble, l’internet, la téléphonie mobile ou la presse écrite.

Patrick Drahi est selon le magazine Forbes la 57ème fortune mondiale, la 3ème française, avec l’équivalent de 20 milliards d’euros.

     

Les débuts de Drahi

Patrick Drahi est un franco-israélien. Il est né au Maroc en 1963. Ses  parents étaient tous les deux professeurs de mathématiques. Lui est polytechnicien. Il a commencé sa carrière chez Philips. Ensuite, il s’est  vite intéressé au câble, au début des années 90. Il a commencé  en rachetant de petits réseaux locaux en province.

La grenouille et le bœuf

Patrick Drahi a effectué ses acquisitions successives avec une méthode bien rodée, le LBO, qui signifie en anglais Laverage buy-out,  en français, acquisition avec effet de levier. Schématiquement, cela consiste à acheter une société très grosse, trop grosse pour l’acquéreur,  en empruntant beaucoup. Et cet argent sera ensuite remboursé avec la société achetée en prélevant sur ses dividendes, en l’introduisant en bourse ou en la revendant.   

SFR

Mais ce système fait peur aux pouvoirs publics. Patrick Drahi domine le câble en France avec Numericable, mais l’an dernier, quand il décide d’acheter SFR face à Bouygues Telecom, le pouvoir estime qu’il est trop petit, trop endetté pour acquérir un géant historique du téléphone mobile. Le pouvoir craint que le futur édifice s’effondre. Mais finalement, le groupe Vivendi, qui possède SFR, fait affaire avec Patrick Drahi pour plus de 13 milliards d’euros.     

Paradis fiscaux

Il y une autre chose qui ne plait pas aux autorités françaises, c’est que Patrick Drahi semble beaucoup aimer le paradis fiscaux. Son empire ressemble à une sorte de «best of» de l’optimisation fiscale.

Le siège social d’Altice est au Luxembourg, le groupe est coté à Amsterdam, Patrick Drahi est propriétaire d’une holding personnelle immatriculée à Guernesey et il habite en Suisse depuis 10 ans. Arnaud Montebourg quand il était à Bercy n’avait pas du tout apprécié.

Altice en expansion  

Mais tout cela n’empêche pas Altice d’avancer. Le groupe a acquis en 2015 des titres de presse écrite, comme L’Express, L’Expansion, Studio Ciné live, sans oublier Libération en 2014.

Altice possède aussi des câblo-opérateurs aux Etats-Unis, au Portugal, en Belgique au Luxembourg, en Israël. Il possède aussi en Israël une chaine d’information continue.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

(Patrick Draghi, patron d'Altice, le 27 mai 2015©MAXPPP)