Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... L'AOP, au cœur de la bataille du camembert

Alors que l'accord trouvé l'an dernier sur le camembert AOP est contesté par les défenseurs du camembert au lait cru, focus de franceinfo sur la notion d'Appellation d'origine contrôlée. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le \"camembert de normandie\" bénéficie d\'une appellation d\'origine contrôlée depuis 1982, d\'une appellation d\'origine protégée depuis 1996
Le "camembert de normandie" bénéficie d'une appellation d'origine contrôlée depuis 1982, d'une appellation d'origine protégée depuis 1996 (GARO / PHANIE)

Si la bataille autour du camembert AOP - et son cahier des charges - est si intense, c'est bien sûr parce qu'il y a des enjeux économiques, mais c'est aussi parce qu'il y a un enjeu patrimonial.

La notion d'appellation d'origine, la volonté de labelliser des produits pour défendre, juridiquement, leur qualité et leur processus de fabrication est historiquement une préoccupation française, devenue seulement récemment une préoccupation européenne.

L'appellation d'origine, une notion et une histoire françaises

En France, une loi de 1824 stipulait déjà que la mention d'un fabricant ou d'un lieu géographique autre que le lieu et fabricant réel du produit était passible de sanctions pénales. En 1919 est votée une première loi sur la protection des appellations d'origine.

La notion d'appellation liée à une charte à respecter est formalisée dans les années 1930 par des viticulteurs. Une loi puis un décret de 1935 instaurent un "Comité National des Appellations d'Origine des vins et eaux de vie" et la création d'un organisme chargé de contrôler les appellations : l'INAO, Institut national des appellations d'origine, devenu en 2006, l'Institut national de l'origine et de la qualité.

Cet organisme est chargé d'assurer la protection de certains produits, agricoles, agro-alimentaires mais aussi forestiers. La certification à la française a inspiré l'élaboration d'une réglementation européenne, qui a établi, en 1992, le concept d'AOP : Appellation d'origine protégée.

L'AOP, une appellation européenne

L'AOP est l'équivalent européen de l'AOC, appellation d'origine contrôlée. Pour obtenir une AOP, il faut d'abord être reconnu dans son propre pays, donc avoir en Franc une AOC.

Les Appellations d'origine contrôlée, les AOC désignent des produits dont toutes les étapes de fabrication, de production et de transformation sont concentrées dans une même zone géographique, selon un savoir-faire reconnu. Une fois que la France reconnaît l'AOC, le produit peut alors obtenir de la Commission européenne le statut d'AOP basé sur la même définition.

L'IGP, une notion plus souple

Il existe une autre appellation européenne: l'IGP, l'Indication géographique protégée, plus souple. Elle signifie qu'au moins l'une des étapes de production, de transformation ou d'élaboration d'un produit est issue d'une zone géographique précise. En France, tout cela est donc supervisé par l'INAO, qui instruit les demandes de reconnaissance et supervise les dispositifs de contrôle.

Chaque produit doit répondre à un cahier des charges très précis contrôlé par des organismes indépendants agréés par l'État et vérifiés par l'INAO. Pour les défenseurs du camembert au lait cru, modifier le cahier des charges en autorisant la pasteurisation, c'est affaiblir la notion même d'AOP. L'Institut veille aussi à ce que les noms des produits protégés ne soient pas usurpés.

468 produit labellisés AOP en France

La France compte 468 produits AOP, en majorité des alcools, auxquels s'ajoutent 100 produits agro-alimentaires, pour la moitié des produits laitiers : 45 fromages, trois beurres et deux crèmes.

Le \"camembert de normandie\" bénéficie d\'une appellation d\'origine contrôlée depuis 1982, d\'une appellation d\'origine protégée depuis 1996
Le "camembert de normandie" bénéficie d'une appellation d'origine contrôlée depuis 1982, d'une appellation d'origine protégée depuis 1996 (GARO / PHANIE)