Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... Bison Futé

Alors que Bison Futé prévoit un weekend chargé sur les routes, France Info vous explique le fonctionnement du Centre national d'information routière.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Le site internet de Bison futé sur une tablette©MAXPPP)

Bison Futé est le nom destiné au grand public pour désigner le  Centre national d'information routière (CNIR), basé à Rosny-sous-Bois, pour que les automobilistes connaissent en continu la circulation et qu'ils puissent bénéficier des prévisions, en période de vacances, et lors des grands weekends.       

Le grand embouteillage de 1975 

La création de Bison Futé est partie d'une journée de galère il y a plus de 40 ans, le samedi 2 aout 1975. 600 kilomètres de bouchons cumulés sont enregistrés dans toute la France et la Nationale 10 saturée sur un quart de sa longueur entre Paris et la frontière espagnole, sous la canicule. 

Le bison face à la girafe et au dauphin  

Conséquence, en 1976, le gouvernement lance une grande campagne de communication. Pour incarner les conseils du CNIR, il faut trouver une mascotte. Un publicitaire se creuse la tête et pense à une girafe, qui voit tout de sa hauteur ou un dauphin, vif, rapide. Ce sera finalement Bison Futé, un chef indien, rusé, qui suit la meilleure piste. 

Des capteurs pour compter les voitures...  

Les équipes du CNIR viennent de la police, de la gendarmerie et du secrétariat d’Etat aux Transports. Pour les prévisions, elles s'appuient sur les statistiques des dix dernières années. Elles scrutent les horaires de passage des véhicules sur des milliers de capteurs sous les chaussées et rassemblés dans plus de 200 stations de comptages partout en France.  

... et servent aux prévisions

En septembre, les spécialistes font le bilan de l'été en analysant toutes les données. Ils regardent le calendrier à venir et font une simulation mathématique pour modéliser le trafic. En décembre sort le calendrier de l'année suivante avec les couleurs verte, orange, rouge et noire.      

L’avenir de Bison Futé

Le site internet du CNIR a été créé en 1997, l’information en temps réel est arrivée en 2005 et l'application mobile a été lancée en 2013.

 

Mais aujourd'hui, face à la concurrence d'applications comme Waze ou Google Maps, Bison Futé doit changer. Les sept centres régionaux vont fermer le mois prochain ainsi que le CNIR à Rosny, au profit d'équipes restreintes et réaffectées, que ce soit à Paris ou en province. Plus d’une centaine de personnes sont concernées par ces changements mais la marque Bison Futé va rester.  

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

(Le site internet de Bison futé sur une tablette©MAXPPP)