En un mot, France info

En un mot Macron, le prêcheur so tech, so bilingue, so freestyle, so happy, so so so.....

Le mot de l'actu du jour est : Technologie. Cela n'aura échappé à personne. Surtout pas à Nathalie Bourrus.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Emmanuel Macron, au salon Vivatech, à Paris, le 24 mai 2018.
Emmanuel Macron, au salon Vivatech, à Paris, le 24 mai 2018. (MICHEL EULER / POOL / AP POOL)

Technologie. Mot qui vient du grec Technologia, qui signifie l’étude d’une discipline, l’art de la compétence. Et je crois qu’aujourd’hui, on peut décerner la médaille internationale (que dis-je? intergalactique), du meilleur dragueur au monde. Notre président a, en lui, l’art de vendre la France au plus offrant. Et, en même temps, de parler de bien commun et de bonheur. Le tout, en langue mondiale : l’anglais. What a guy ! What a precheur ! What an ensorceleur ! "Il n’y a pas d’innovation soutenable si vous ne participez pas au bien commun !", démarre le chef de l’État, au "huge" salon French Tech à Paris (VivaTech). "Un rendez-vous, encore plus grand, encore plus innovant, que l’année dernière", a-t-il crié. "Now, this place is the place to be", a-t-il traduit. Un rendez vous "for everybody", a-t-il redit. Et de citer Paris, avec sa Station F (bon, on n’est pas dans la Silicon Valley, quand même hein) et avec sa BPI, qui aide les quartiers (mouai, ça marche pas toujours). Sans oublier ceux qui investissent chez nous. Vous savez, ceux qui ne paient pas d’impôt, ou ne respectent pas les lois.

Malgré cette délinquance en col blanc, Emmanuel Macron continue de prêcher. Et d’annoncer, tout de go : "Le pays a changé". Waouh. On a mué, en un an.  Si si, déclame le président, "nous avons repensé les politiques … nous avons construit un terrain de jeu". Ah là, ça dérape un peu non ? Mais non, mauvaise tête va. "J’ai besoin de vous, pour faire réussir la totalité du pays ! (...) And that because we decided to innovate". Ah, voici donc le prêcheur multilingue. "France is back", lance le président. "Because of a huge innovation" (Be careful, you have to pay taxes hein! your big impôt! non, ça c'est du Louis de Funès, pardon. Mais il l’a quand même dit, Macron). "Let’s come back, every year ! keep the pressure ! (...) La France va repenser le monde". Waouh, le cahier des charges me semble un peu lourd tout à coup.

En un mot : "Voilà mes amis ce que je voulais vous dire", termine Emmanuel Macron, sous des applaudissements techno. "Il faut réconcilier innovation et bien commun, pour vaincre les peurs. Ne lâchez rien !", nous conseille-t-il alors. Pas besoin de traduction je crois. Ne rien lâcher. C’est pas moi qui le dit. Bye Bye everybody.            

Emmanuel Macron, au salon Vivatech, à Paris, le 24 mai 2018.
Emmanuel Macron, au salon Vivatech, à Paris, le 24 mai 2018. (MICHEL EULER / POOL / AP POOL)