Cet article date de plus de six ans.

Scandale en Corée du Sud : un manuel d'éducation sexuelle justifie le viol

écouter (414723min)
Les associations féministes sont indignées. Ce petit guide édité par le gouvernement promeut une vision très rétrograde des rapports femmes-hommes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© Fotolia)

L'ouvrage est rempli d’enseignements qui semblent sortis d’une autre époque. On y apprend, par exemple, que "des viols peuvent avoir lieu quand un homme dépense beaucoup d’argent pour un rendez-vous, car il est naturel pour lui d’exiger une contrepartie de la femme ". Il explique aussi que "le désir sexuel masculin peut naturellement s’exprimer à tout moment et à tout endroit ", et donc qu’il faut donc éviter que "deux [jeunes] du sexe opposé se retrouvent seuls ". Cela paraît à peine croyable, mais c'est bien le ministère de l'Education qui a publié cet ouvrage misogyne. Sa rédaction a pris deux ans, et coûté près d'un demi million d'euros.

Les associations féministes et les spécialistes d'éducation sexuelle crient au scandale et appellent le gouvernement à retirer immédiatement ce manuel qualifié de "dépassé, anachronique et non-professionnel ". Face au tollé, le ministère a fini par modifier légèrement son texte, mais cela ne satisfait pas les associations, qui s’inquiètent de l’attitude des Sud-Coréens face aux violences sexuelles : les victimes souffrent de stigmatisation et sont soumises à diverses pressions pour ne pas porter plainte contre leur agresseur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En direct du monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.