En direct du monde, France info

Portugal : premier budget sans l'assistance financière de la troïka

Les députés portugais examinent en ce moment le projet de budget pour 2015. C'est la première loi de finances débattue depuis la fin de l'aide financière de la troïka (FMI, UE, BCE). Cela signifie-t-il que le Portugal est sorti de la crise?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp - Le tramway de Lisbonne)

Même si quelques signes de reprises sont détectés au Portugal, ce budget reste un budget de crise. Bien qu'il s'en défende, le gouvernement prépare la poursuite de l’austérité. Il doit en tout cas trouver deux milliards d’euros s’il veut tenir ses engagements face à l’Union Européenne, à savoir revenir à 2,7% du déficit en 2015. Le premier ministre annonçait du mieux, après trois années de sacrifices imposés par la troïka: suppression des impôts exceptionnels, rétablissement de déductions fiscales ou d’aides sociales...  Mais dans la réalité, très peu de choses vont changer.

Le gouvernement se veut rassurant, selon lui l'économie repart, avec 1,5% de croissance prévu l'année prochaine. L'exécutif promet même la création de 45.000 emplois. Mais en réalité, cette reprise est encore bien fragile, et très variable selon les mois. Il y a un vrai décalage entre le discours rassurant des autorités et la réalité sociale. Un tiers des enfants portugais seraient menacés par la pauvreté, selon l'Unicef. 20 % de la population vit en dessous ou au seuil de pauvreté, avec 416 euros par mois. Parmi les chômeurs, 14 % de la population active, 4 sur 10 sont en risque de basculer dans la pauvreté.

(© Maxppp - Le tramway de Lisbonne)