En direct du monde, France info

Mexique : vent de fronde contre Donald Trump

Le candidat à la primaire républicaine pour la présidentielle de 2016 aux Etats Unis a qualifié les Mexicains de "criminels et violeurs". Depuis, les premiers concernés se vengent...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(La communauté mexicaine de Chicago manifeste pendant un meeting de Donald Trump dans un restaurant de la ville © MaxPPP)

Avec Emmanuelle Steels, correspondante de France Info au Mexique.

Ces propos offensants, que certains qualifient même de racistes, Donald Trump les a tenus lors de l'annonce officielle de sa candidature, mi juin. Depuis, le milliardaire a perdu des dizaines de contrats avec des entreprises mexicaines ou hispaniques. Il a aussi oublié que les citoyens américains d'origine mexicaine représentaient un poids électoral très important aux Etats-Unis. Cette polémique qui n'en finit pas d'enfler des deux côtés de la frontière pourrait donc bien être un boulet pour tout le reste de sa campagne.

Dans la série d'actions de rétorsion à l'encontre de l'Américain, on retiendra l'initiative de cet artisan du nord du Mexique, créateur de la "piñata Trump" (la piñata étant cette figurine en papier mâché que les enfants frappent les yeux bandés à coups de bâton) : "Je voulais donner à mes compatriotes la possibilité de répondre à ce monsieur " a expliqué le commerçant. 

(La communauté mexicaine de Chicago manifeste pendant un meeting de Donald Trump dans un restaurant de la ville © MaxPPP)