En direct du monde, France info

Le Cambodge commémore le 40ème anniversaire de la prise de Phnom Penh par les Khmers Rouges

C'était le 17 avril 1975. Le début d'une période très sombre de l'histoire cambodgienne, un régime qui fit plus d'un million et demi de morts.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Memorial des victimes tuées par les Khmers Rouges à Phnom Penh au Cambodge © Maxppp)

Quarante ans plus tard, cet épisode tragique a encore un impact majeur sur la société cambodgienne. Le pays souffre toujours d'un retard de développement, dans une Asie pourtant très dynamique. Cela s'explique notamment par le manque de cadres bien formés dans de nombreux secteurs d'activités: universitaires et personnes éduquées étaient l'une des cibles du régime Khmer.

De nombreux Cambodgiens souffrent aussi de syndrome de stress post-traumatique. Notre correspondant a pu rencontrer une habitante de Phnom Penh qui a vécu l'évacuation. Elle lui a raconté que la méditation lui est nécessaire pour éviter les cauchemars et trouver le sommeil. Elle lui a aussi confié que les victimes du régime ont du mal à partager leur histoire avec leurs enfants. Les jeunes Cambodgiens ignorent dans le détail ce qui s'est passé durant cette période. Et pour cause, l'enseignement scolaire est encore limité. Ce n'est qu'en 2009 qu'un livre d'histoire sur les Khmers rouges à destination des écoles a été édité, et en quantité limitée.

(Memorial des victimes tuées par les Khmers Rouges à Phnom Penh au Cambodge © Maxppp)