Cet article date de plus de sept ans.

L'Afrique du Sud s'interroge sur sa démocratie

écouter (70min)
La semaine dernière, des députés de l'opposition ont été expulsés du Parlement... par la police. La scène a beaucoup gêné les Sud-Africains.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Le président Jacob Zuma lors de l'ouverture du Parlement sud-africain, le 12 février 2015 © Maxppp)

Ces parlementaires ont été évacués de force du bâtiment, pour avoir perturbé le discours sur l'état de la Nation de Jacob Zuma. Ils réclamaient à haute voix que le président rembourse l'argent public utilisé pour la rénovation de sa luxueuse résidence secondaire. Plus grave encore, pendant l'expulsion, les réseaux de communication ont été brouillés, la presse n'a pas pu faire son travail. À cela il faut ajouter les rires de Jacob Zuma quand ces élus d'opposition ont été traînés hors du Parlement.

L’image est clairement désastreuse pour la démocratie sud-africaine, 25 ans jour pour jour après la libération de Nelson Mandela.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.