Cet article date de plus de deux ans.

En Grèce, un musée sous-marin vient d'ouvrir au public

écouter (2min)

Au large de l'île d'Alonissos, une épave d'un navire antique transportant des milliers d'amphores est ouverte aux amateurs de plongée.

Article rédigé par
Angélique Kourounis - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des plongeurs explorant les ruines d'une ancienne épave sur l'île égéenne d'Alonissos, en Grèce. (Y. ISSARIS / EUA / AFP / SOURCE / BYLINE)

Beaucoup de touristes ont déjà visité les sites archéologiques grecs à la surface de la terre comme Olympie ou Delphes mais il existe désormais un musée sous la mer. Il est situé au large de l'île d'Alonissos, au nord-est du pays, et vient d'ouvrir.

Ce site antique est unique. Il faut imaginer une mer bleu transparente, un fond de sable clair, et à la porté de main des milliers d'amphores sagement couchées. Il y en a entre 3 000 et 4 000, c'est féerique. Une expérience unique que tout le monde peut vivre en étant accompagné par un moniteur. "Je n’étais pas persuadée que j’allais voir quelque chose d’exceptionnel, explique Maria Salomidi, une océanographe qui vient de remonter de sa plongée. Des amphores, on en a déjà tous vu dans les musées, et même dans la mer ça arrive d’en voir une de temps à autres. Mais là c’est unique, le volume du chargement de l’épave est réellement très impressionnant". 

Le site est très beau, le fond marin accessible et accueillant. Cette plongée je la recommande vraiment.

Maria Salomidi, Océanographe

Un tourisme très encadré

C’est un site exceptionnel car avant de découvrir ce bateau, on pensait que seuls les Romains avaient des bateaux de cette envergure. Maintenant, on sait que les Grecs aussi. La cargaison est hallucinante. Dimitris Kourkoubelis est archéologue-plongeur. Il a fait les premières fouilles et explique comment va se dérouler la plongée et ce que l'on va voir en détail : "Au lieu d’ancrage nous descendons jusqu’au fond. La première halte sera pour avoir une vue d’ensemble de l’étendue du site. Ensuite, nous remontons d’un mètre ou deux et vous allez voir devant vous cette énorme colline d’amphores. Vous comprendrez alors ce qu’était un chargement d’un bateau dans l’Antiquité, explique-t-il. Dans le carré des fouilles vous verrez s’élever devant vous un énorme mur, formé d’amphores sur trois à quatre couches superposées."

Ce site fait rêver mais l’arrivée des touristes n’est pas sans danger pour le site. C'est l'une des préoccupations majeures des organisateurs, d'où le très étroit encadrement des instructeurs. Hors de question par exemple de toucher dans l'eau aux amphores. Mais un musée en trois dimensions, à la surface permet de le faire, et on peut le visiter encore un mois environ.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.