En direct du monde, France info

En direct du monde. Une véritable pêche aux billets verts au Brésil

Les habitants de Rio de Janeiro se livrent à une pêche un peu particulière depuis quelques jours. Pas de boisson au bout de la ligne, mais des milliers de billets de banque qui reposent au fond de l'eau et dont on ignore la provenance.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les habitants de Rio partent  à la pêche aux billets ces jours-ci
Les habitants de Rio partent  à la pêche aux billets ces jours-ci (YASUYOSHI CHIBA / AFP)
C'est une pêche qui peut rapporter gros. Depuis quelques jours les habitants de Rio de Janeiro au Brésil vont à la pêche aux billets verts. La ville est entourée par les eaux, et dernièrement des billets verts sont apparus à la surface, sans qu'on connaisse leur provenance.

L'équivalent de 6 000 euros sorti par certains pêcheurs

Alors d'où viennent-ils ? Personne ne le sait pour l'instant. La police a lancé une enquête pour trouver le propriétaire de cette petite fortune mais sans succès. La population, par contre, a son explication : l'ancien gouverneur de Rio a été mis en prison le jour de l'apparition de ces billets dans les eaux de la ville. Il est reproché à Sergio Cabral d'avoir touché près de 62 millions d'euros en pots-de-vin dont une grande partie versée en petites coupures. Or, il possède aussi un yacht qui se trouve tout près de la plage où les billets sont apparus pour la première fois.

De l'argent jeté à la mer pour échapper à la justice ?

C'est l'une des hypothèses des habitants de Rio. Sergio Cabral aurait eu, semble-t'-il les plus grandes difficultés à blanchir cet argent dernièrement. Il aurait acheté 460 bijoux, 22 voitures, des oeuvres d'art selon les confessions des commerçants à la police. Mais il lui restait toujours une immense somme de liquide. La population pense donc qu'il aurait pu jeter cet argent par-dessus bord en voyant arriver les autorités. Mais, bien sûr, rien de tout cela n'est prouvé pour le moment. 
Reste que si cet argent a effectivement été obtenu grâce à des pots-de-vin, alors il s'agit tout simplement de celui du contribuable. Aujourd'hui, l'Etat de Rio est ruiné et ces billets qui flottent sur la mer sont une bonne illustration d'un Etat mis en faillite par la corruption.
Les habitants de Rio partent  à la pêche aux billets ces jours-ci
Les habitants de Rio partent  à la pêche aux billets ces jours-ci (YASUYOSHI CHIBA / AFP)