En direct du monde, France info

En direct du monde. Aux États-Unis, les toilettes pour hommes équipées de tables à langer

L’égalité homme-femme passe par de tous petits détails comme les toilettes. Désormais, les toilettes pour hommes devront être équipés de tables à langer pour que les papas puissent changer les couches des bébés aux USA.

Pictogramme WC hommes femmes.
Pictogramme WC hommes femmes. (SANCKE JEAN-RENAUD / MAXPPP)

Effectivement, l’égalité homme-femme passe par de tous petits détails comme celui-ci.Tous les parents l’ont constaté, lorsqu’on est à l’extérieur et qu’il faut changer bébé, le seul endroit où l’on trouve une table à langer, ce sont les toilettes des femmes. Eh oui, à croire qu’en 2016, les mamans ont toujours le monopole du changement de couches. Une injustice qui n’a pas échappé à l’acteur Ashton Kutcher, qui a un enfant et en attend un autre. L’an dernier, le jeune papa a poussé un coup de gueule, sous forme d’une pétition. Il écrivait : “ Il est injuste de supposer qu’il appartient uniquement aux mères d’avoir la charge de changer des couches. Les pères comme moi veulent participer équitablement aux soins de leur enfant et notre société devrait soutenir cela ”. Cette pétition a recueilli plus de 100 000 signatures et a eu le mérite de lancer une discussion nationale sur ce thème. Les papas américains ont fait entendre leur voix ont partagé leurs expériences racontant par exemple avoir été contraint de changer leurs marmots à même le sol des toilettes publiques.

La révolte des pères a payé !

 À 389 voix pour et 34 contre, la Chambre des représentants les a entendus. Certes, les grands magasins auxquels s’adressait l’acteur Ashton Kutcher dans sa pétition, ne sont pas concernés par cette loi, mais le Babies Act signé par Barack Obama le mois dernier oblige les bâtiments publics à installer, d’ici deux ans, des tables à langer dans les toilettes pour homme. Au nom de l’hygiène des bébés mais aussi de l’égalité homme-femme. En espérant que cela créera un mouvement qui s’étendra au secteur privé. 

Les deux candidats n’ont pas réagi à la signature du Babies Act mais on sait ce qu’en pense Donald Trump. Le milliardaire new-yorkais et père de cinq enfants a plusieurs fois déclaré dans le passé qu’il n’avait jamais, au grand jamais, changé une couche, un boulot de femme selon lui. Sur ce terrain de l’égalité homme-femme, le candidat républicain n’est pas franchement en position de force. Son rapport aux femmes pourrait bien, d’ailleurs, lui coûter l’élection. En cas de victoire d’Hillary Clinton, le Babies Act devrait être suivi d’une nouvelle étape importante vers une Amérique plus égalitaire avec l’instauration d’un congé maternité payé de 12 semaines, faut-il rappeler que les Etats-Unis sont, avec la Papouasie Nouvelle Guinée, le seul pays au monde à ne pas garantir de congés maternité rémunérés.

Pictogramme WC hommes femmes.
Pictogramme WC hommes femmes. (SANCKE JEAN-RENAUD / MAXPPP)