En direct du monde, France info

En Autriche, le traditionnel concert du 1er janvier sans public pour la première fois, à cause du Covid-19

Pour la première fois cette année, le traditionnel concert du Nouvel An de l’Orchestre Philharmonique de Vienne se jouera sans public, coronavirus oblige. Les applaudissements du public seront pré-enregistrés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'Orchestre Philharmonique sous la direction de Riccardo Mutti, lors de l\'ultime répétition du concert du Nouvel An à Vienne (Autriche) le 30 décembre 2020
L'Orchestre Philharmonique sous la direction de Riccardo Mutti, lors de l'ultime répétition du concert du Nouvel An à Vienne (Autriche) le 30 décembre 2020 (ROMAN ZACH-KIESLING / APA-PICTUREDESK)

La tradition est un peu bousculée en cette année de pandémie. Le concert du Nouvel An, c’est une institution en Autriche. Mais pas seulement : il est diffusé dans 90 pays et vu ou écouté par des millions de personnes à travers le monde. Comme chaque année, il se déroule dans la magnifique salle dorée du Musikverein, mais elle sera vide : le 26 décembre, l’Autriche est entrée dans son troisième confinement. Pas de public donc, et les musiciens de l’Orchestre philharmonique de Vienne ont également dû se faire tester tous les jours depuis dimanche dernier pour s’assurer que personne n’était porteur du coronavirus.

Applaudissements enregistrés

Les spectateurs - qui seront donc au chaud à la maison - pourront enregistrer leurs applaudissements durant le concert. Ceux-ci seront ensuite diffusés dans la salle à la fin de la première partie et à la fin du concert. Pour participer à cette opération inédite, il fallait s’inscrire sur un site internet. L'ORF, la radiodiffusion autrichienne, a été quelque peu surprise par le succès de l’initiative. Elle tablait au départ sur 2 000 participants, mais plusieurs milliers de personnes à travers le monde ont fait une demande. L'ORF est donc montée à 7 000 inscrits, mais il était difficile d’aller au-delà pour des raisons techniques. Ce sont donc les applaudissements de ces spectateurs que vous entendrez aujourd’hui rythmer certaines parties du concert.

La portée est symbolique

Montrer que la musique ne s’arrête pas malgré la pandémie : c'est le message de Riccardo Muti, le chef d’orchestre italien qui tiendra la baguette aujourd’hui. "Le Musikverein sans musique un 1er janvier ressemblerait à une tombe, ce serait un terrible signal envoyé au monde entier. Nous avons besoin d’espoir en ce moment. Donc même si le public ne sera pas dans la salle mais disséminé partout dans le monde, c’est important de jouer : ce n’est pas simplement un moment de musique magnifique, c’est aussi un message d’espoir."

L’enregistrement des applaudissements de milliers de spectateurs est aussi, selon l’ORF, une manière de montrer la solidarité du public à l’égard des musiciens, artistes et institutions culturelles du monde entier. L'un des secteurs les plus touchés par la crise du coronavirus.

L\'Orchestre Philharmonique sous la direction de Riccardo Mutti, lors de l\'ultime répétition du concert du Nouvel An à Vienne (Autriche) le 30 décembre 2020
L'Orchestre Philharmonique sous la direction de Riccardo Mutti, lors de l'ultime répétition du concert du Nouvel An à Vienne (Autriche) le 30 décembre 2020 (ROMAN ZACH-KIESLING / APA-PICTUREDESK)