Une étude scientifique prouve que l'amour rend aveugle

Le cerveau des personnes amoureuses serait littéralement brouillé, rendu aveugle, par la libération de dopamine. C'est l'une des conclusions d'une étude menée par des chercheurs australiens.
Article rédigé par Marie Dupin
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Cette étude scientifique des chercheurs australiens explique pourquoi lorsque nous sommes amoureux, l'être aimé se retrouve au centre de notre univers. (ERIC AUDRAS / MAXPPP)

Publiée dans la revue Behavioral Sciences en novembre 2023, une étude scientifique menée par des chercheurs en amour romantique et en accouplement humain des universités de Canberra et de Magill en Australie, prouve que le proverbe "l’amour rend aveugle" n'est pas qu’un proverbe. Ces chercheurs ont en effet observé les mécanismes chimiques du cerveau de 1556 jeunes adultes amoureux, dans 33 pays différents, principalement en Europe et en Amérique du Nord.

"Nous avons d'abord montré que le système d'activation comportementale joue un rôle dans l'amour romantique", explique Adam Bode, l'un des chercheurs à l'origine de l'étude. Le système d'activation comportementale est un système situé à la base du cerveau qui dirige le comportement. Cela souligne le fait qu'être amoureux est autant une question de comportement que d'émotions. 


 
Mais cette étude scientifique explique aussi pourquoi lorsque nous sommes amoureux, l'être aimé se retrouve au centre de notre univers. Le cerveau des personnes amoureuses serait littéralement brouillé, rendu aveugle, par la libération de dopamine dans une région très particulière du cerveau, l’aire tegmentale centrale. Une activité cérébrale similaire serait observée chez les mères de nouveau-nés. Selon Adam Bode, il n'existe d'ailleurs aucune preuve qu'une personne puisse tomber amoureuse de plus d'une personne à la fois. "Il existe des relations polyamoureuses dans lesquelles les personnes affirment aimer plusieurs partenaires, mais ce type d'amour tend à être un autre type d'amour appelé amour compagnon, qui est moins intense et associé à des relations à long terme"

Peu de recherches sur les mécanismes de l'amour

Si cette étude scientifique est importante, c'est parce qu'il en existe peu sur les mécaniques de l'amour. "Les scientifiques ont l'impression qu'ils ne seront pas pris au sérieux s'ils étudient l'amour", explique Adam Bode. "Beaucoup craignent que leurs collègues se moquent d'eux et que l'amour ne soit pas un domaine d'étude scientifique sérieux. Jusqu'à récemment, aucun scientifique français n'avait étudié l'amour romantique. Il y en a désormais un, à l'Université Clermont Auvergne, bien qu'il soit techniquement italien. Quelle Honte ! Car l'amour est une mécanique très puissante et surtout il joue un rôle très important dans la survie de l'espèce humaine."

Malgré tout la science apporte quand même quelques réponses sur les mécanismes de l'amour. Elle permet par exemple de déterminer pourquoi on est attiré plutôt par telle personne ou telle autre. On sait aussi que l’état amoureux, celui qui rend aveugle, dure de 18 mois à deux ans. "Mais certaines personnes peuvent rester amoureuses plusieurs années voire des décennies", selon Adam Bode. Quant à savoir comment cesser d’aimer, il n’existe, selon lui, à ce jour, aucune étude scientifique sur le sujet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.