De Thierry Ardisson à Cyril Hanouna, quand le complotisme s’invite à la télévision

"Tout le monde en parle", "Touche pas à mon poste", "Ciel mon mardi"... Il n’est pas rare d’entendre des théories du complot sur les plateaux de télévision. L’infotainment est devenu un business depuis les années 90. La recherche du buzz et des dérapages a ouvert le champ libre aux complotistes sur le petit écran.
Article rédigé par Pauline Pennanec'h
Radio France
Publié
Quand le complotisme s’invite à la télévision. (MAXIME BARDOU / RADIO FRANCE)

"Nous ce qu’on veut, c’est de la confrontation en plateau, c’est ça, la télévision" : invité de l’émission C Médiatique le 17 septembre, Cyril Hanouna assume, alors que son émission "Touche pas à mon poste" multiplie les dérapages depuis la saison dernière.  La chaîne C8 a plusieurs fois été sanctionnée par l'Arcom, le régulateur des médias. "Il y a un acharnement sur 'TPMP'", dénonçait le producteur et animateur de l'émission phare de C8, le 31 août dernier sur franceinfo.

Pourtant, l'émission donne une visibilité, depuis quelques années, à de nombreuses personnalités connues de la complosphère. "C'est même un festival conspi, cette émission", regrette Rudy Reichstadt, rappelant l'interview d'Afida Turner, lors de la pandémie de Covid-19, le 2 avril 2020, qui assurait à l'époque que le coronavirus était un "coup d'Etat". "Ce qui est déconcertant, c'est que Cyril Hanouna qui l'interviewe semble tout à fait conscient de la dangerosité de ces théories du complot, poursuit-t-il, il finira d'ailleurs l'émission en disant 'ces théories du complot sont extrêmement dangereuses, ne rentrez pas là-dedans'. On est face à une émission qui véhicule quand même ce type de théories."

Tirer de leur confidentialité des contenus extrêmistes

Avant "Touche pas à mon poste", cet épisode de Complorama revient sur l'émission "Ciel mon mardi", diffusée le 6 février 1990 en direct sur TF1 et présentée par Christophe Dechavanne. À l'époque, Olivier Mathieu, militant négationniste franco-belge, est invité à débattre avec des membres de la LICRA, du MRAP et de SOS-Racisme. Ses propos avaient provoqué une bagarre dans le public, ils n'étaient pas encore punissables car la Loi Gayssot ne sera promulguée que quelques mois plus tard, le 13 juillet 1990.

D’autres émissions du petit écran ont donné de l’espace à des propos conspirationnistes sur les attentats du 11-Septembre, comme ceux de Thierry Meyssan dans l’émission "Tout le monde en parle" sur France 2, présentée par Thierry Ardisson, le 16 mars 2002. "Il a été invité sans contradicteur, remarque Rudy Reichstadt, Thierry Ardisson dira des années après qu'il a commis une erreur". "Il n'a pas de distance critique, rappelle Tristan Mendès France, cette émission est uniquement promotionnelle (...) Ça a été vraiment la propulsion à l'international du packaging argumentaire conspi qu'est son livre, et ce sera le support d'une mythologie complotiste qui perdure jusqu'à aujourd'hui."

Enfin, l'épisode revient aussi sur les théories du complot divulguées dans des documentaires diffusés à la télévsion.

"De Thierry Ardisson à Cyril Hanouna, quand le complotisme s’invite à la télévision", c'est le 52e épisode de Complorama avec Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, et Tristan Mendès France, maître de conférence et membre de l'observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques. Un podcast à retrouver sur le site de franceinfo, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcasts, Podcast Addict, Spotify, ou Deezer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.