Circulez, il y a le monde à voir, France info

Les trains du bout du monde

De plus en plus de nos concitoyens choisissent de passer le réveillon en train, en prenant le temps d’apprécier les paysages et comprendre les modes de vie, je vous propose pour le dernier jour de 2011 un petit tour du monde sur les chemins de traverse. Attention au départ !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

 

Tout d'abord,un dépaysement garanti : le Toy train à Darjeling en Inde :

Ainsi appelé parce qu’on dirait un jouet (les écartements des rails ne dépassent pas
62 cms), il serpente la vallée de Jalpaiguri à Darjeeling
au pied de l’Himalaya. Il  est l’un
des derniers trains à vapeur et  met plus de huit heures pour parcourir 80
kilomètres.

C’est le train le plus lent
du monde ! Il faut bien qu’il reprenne son souffle
pour gravir 2.088 mètres de dénivelé. 

A moins que vous ne préfériez le plus haut du monde :

De Pékin à Lassa, à plus de 5000 mètres d’altitude, dans des
cabines pressurisées (comme en avion!), ce prodige de technologie pour résister à des
températures allant jusqu’à moins 50 degrés traverse  là aussi des paysages époustouflants.

Les trains d’altitude qui servaient à désenclaver des
régions inaccessibles souvent centenaires sont réhabilités comme en Amérique du
sud :

Au Pérou entre Lima à Juancayo,
on parcourt 300 kms en 12 heures de rêve, passant du niveau de la mer à 4800 m. Des bouteilles d’oxygènes
sont même à disposition dans les wagons en cas de problème respiratoire.

Et, en Equateur, il y a le train du Nez du Diable (el diablo) qui
relie Guayaquil à Quito: une ligne centenaire qui vient d’être restaurée.pour le plus grand
plaisir des touristes.

Cette ligne de transport ferroviaire est considérée comme une
des plus difficiles au monde en raison des conditions géographiques. Achevée en
1908, cette voie ferrée permettait d’unir la côte du Pacifique aux Andes. Le
train avait cessé de siffler depuis plusieurs années, mais le Gouvernement
équatorien a pris comme décision d'investir 185 millions d'euros pour restaurer les
446 kilomètres de voies ferrées.

Touristes et indiens des Andes arrivent
encore à voyager sur le toit malgré l’interdiction récente. 

Plus au Nord, il ne faut pas quitter le
Mexique sans avoir emprunté le train reliant Los Mochis (au bord du Pacifique
en face de Baja California, ou l’on peut admirer et même caresser les baleineaux
que leur maman baleine vous amene docilement pres de votre barque) à Chihuahua. Plus de 600
kms, 40 ponts, 80 tunnels et 16 heures plus tard, vous arrivez à Chihuahua à
2000m avec possibilité de s’arrêter en cours de route pour rencontrer les
indiens Tarahumaras.

C’est dans cette Sierra Madre que Pancho Villa fut
poursuivi par les américains (sans succès) alors qu’il travaillait sur la
construction de la voie ferrée….

Et puis il y a les « trains
nostalgie » ....

... comme celui de l’Orient Express rendu célèbre par le roman d’Agatha Christie (le Crime de l’Orient Express), 
un train mythique qui reliait Paris à Constantinople devenue Istanbul il
y a plus d’un siècle. Aujourd’hui  vous traversez l’Europe en 7 jours dans ce
palace roulant, ambiance art déco 1930, idéal pour un voyage de noce, mais
prévoir quand même 6000 € . Sinon on pourra toujours se contenter d’un
Paris-Venise pour moitié moins cher et tout aussi romantique.

Et en continuant vers l’Est on peut
emprunter la plus grande ligne du monde :

De Moscou à Vladivostok ou Pékin, le célèbre
transsibérien, franchit. 9000 kms et 8 fuseaux horaires.  2 semaines dans
un hôtel roulant de luxe. Une variété de paysages où le temps s’arrête... à ne plus savoir quand et où sera franchie l’année 2012 !

Bonne Année à tous ceux qui savent prendre le train en
marche : celui du temps et de la beauté des paysages.

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)