Circulez, il y a le monde à voir, France info

Le tourisme équestre

Un million et demi de Français pratiquent régulièrement le cheval. Gérard Feldzer est parti à leur rencontre, à l’occasion du Salon du Cheval qui se déroule jusqu’à dimanche à Paris-Villepinte.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Selon la Fédération Française d’Equitation, le nombre de pratiquants a doublé en 10 ans. Trois quarts des licenciés sont des femmes. C’est d’ailleurs l’unique sport mixte aux Jeux Olympiques.  La France, qui offre 80.000 kilomètres d’itinéraires, est la première nation de tourisme équestre. De nombreux organismes proposent des circuits en France et à l’étranger.

"Le cheval possède une cote sympathie , explique Aurélie Gravereaux, co-gérante de Caval&Go, une société fondée en 2009. Quand on arrive dans un village à cheval plutôt qu'en voiture, les gens viennent nous voir, les enfants viennent caresser les bêtes. Un vrai échange avec les populations se crée. "

Prendre son temps ou se mettre au pas -au pas du cheval bien sûr-, c’est aussi découvrir un monde qui a vécu au rythme équestre depuis l’Antiquité, que ce soit pour les travaux des champs, les transports ou les conquêtes sur tous les continents.

"Grâce à la randonnée équestre, on peut découvrir des chevaux typiques d'une région : les criollos en Argentine, les chevaux arabes en Jordanie, les chevaux barbes au Maroc, les chevaux mongols en Mongolie.. ., décrit Aurélie Graveleaux. Il y a aussi toute une tradition équestre. En Mongolie, on a affaire à des peuples cavaliers : la façon de vivre avec les chevaux et de les monter est différente." 

L’empire mongol au XIIIème siècle fut le plus vaste ayant jamais existé. Gengis Khan et ses fils contrôlaient, à cheval, un territoire allant du Pacifique à la Méditerranée. Les nomades, qui représentent aujourd'hui 30% de la population mongole, sont sérieusement menacés de disparition, notamment à cause d'une série d'hivers très rigoureux qui ont décimé le bétail. Mais chevaucher à leur côté est un rêve encore possible.

Sabine Grataloup, fondatrice de Rando Cheval, a développé une partie majeure de son activité dans ce pays. Pour elle, "la Mongolie est la destination mythique par excellence du voyageur à cheval. C'est le dernier pays où il y a des peuples cavaliers, qui vivent, travaillent et meurent à cheval. C'est un fantasme de liberté."

Un espace spécifique est dédié au tourisme équestre, au Salon du Cheval, qui se tient jusqu'à demain à Paris Nord Villepinte.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)