Cet article date de plus de neuf ans.

Aérothérapie : redonner des ailes aux handicapés

écouter
Au 50e Salon du Bourget ouvert au grand public du 21 au 23 juin prochain, vous pourrez admirer les démonstrations de vol effectuées par des pilotes handicapés. La France est le premier pays a avoir donné aux personnes invalides l'accès au pilotage amateur et professionnel.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (©)

L'aéroclub Paul-Louis Weiller est situé aux Mureaux près de Paris. Jumelé avec l'Association des Pilotes de l'Aéroclub de France,** il accueille depuis les années 70 des pilotes handicapés physiques. ** Un club précurseur qui réunit des passionnés de l'aéronautique aux parcours accidentés.

Son vice-président, Guillaume Féral, y est aujourd'hui instructeur bénévole. En 1981, il obtient sa licence de pilote privé. Quatre ans plus tard, un accident de planeur le prive de l'usage de ses jambes, mais pas de sa passion pour le vol : il passe de nouveau sa licence en 1991.

Depuis, au sein de la mission Vol Adapté de la FFA, Guillaume Féral élabore des commandes manuelles, notamment le malonnier amovible, à l'usage des pilotes paraplégiques.  Le malonnier (manche-palonnier) permet de commander à la main ce qui normalement se commande au pied, à savoir la direction. 

Claude Maltèse, paraplégique depuis 1987, préside aujourd'hui l'aéroclub Paul-Louis Weiller où il a passé sa licence de pilote privé en 1994. Handicapé, oui. Mais pilote avant tout.

D'autres expériences
sont menées sous l'impulsion de la commission handicapés de l'Aéro-Club de France, auprès des pilotes mal-entendants (Aéroclub des Sourds de France) ou mal-voyants (les Mirauds Volants).

Certains se passionnent aussi pour les vols sans moteur. C'est le cas de Christine Isson, pilote de planeur près de Montpellier. "Au moment de mon accident, il n'y avait pas de planeur équipé pour continuer à voler".  Les évolutions mécaniques et technologiques lui permettent aujourd'hui de vivre pleinement sa passion du vol silencieux.

À l'aéroclub Paul-Louis Weiller, Guillaume Féral accueille tous les futurs pilotes, valides ou non, avec les mêmes mots :

"Viens, rejoins-nous, tu vas découvrir la liberté. Donne-toi des ailes".

Bonus :

• Liste des aéroclubs handiflight dans le monde sur Google Maps

• Des constructeurs amateurs se lancent également dans la conception d'aéronefs adaptés aux paraplégiques, comme par exemple Jacques Packo* . Ancien artisan, il a d'abord construit lui-même un Jodel DR 1054, puis initié des jeunes à la fabrication de pièces d'avions. Aujourd'hui, il se lance dans un chantier dont les ouvriers paraplégiques travaillent dans un atelier adapté à leur handicap. Ils œuvrent ensemble à la construction d'un quadriplace pilotable par toute personne handicapée des membres inférieurs. Premier vol attendu pour 2015. À suivre. *

• Ce mois-ci, pour l'émission Transportez-moi diffusée sur LCP, Gérard Feldzer s'est envolé avec les pilotes handicapés de l'aéroclub Paul-Louis Weiller. Pour un plein d'émotions, embarquez avec lui...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.