Cet article date de plus de huit ans.

Sevran : les initiatives à l'épreuve du manque d'argent

écouter
Les initiatives personnelles dans une ville en crise financière, c'est encore plus compliqué. L'association Initiatives des Diplômés pour l'Education et l'Emploi des Sevranais (IDEES) veut que les jeunes n'aient pas seulement les footballeurs et les artistes comme modèles de réussite sociale. Ils proposent donc de l'accompagnement scolaire, des sorties éducatives...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Les projets ne manquent pas, c'est l'argent qui fait défaut. IDEES sollicite donc l'Etat, les collectivités, les fondations créées par les grandes entreprises, sans grand succès. Ces bénévoles s'étaient également intéressés au Fonds Banlieue, un projet annoncé il y a un peu plus de deux mois. Une fonds financé pour moitié par l'Etat et pour l'autre moitié par le Qatar. Un projet qui a suscité des réactions politiques très vives et qui est avorté.

Snatch, c'est son surnom, comptait lui aussi sur ce fonds. Ce Sevranais de 29 ans a créé sa marque de vêtements, Eddy Benny, il y a un peu plus d'un an. Aujourd'hui, il a besoin d'environ un million d'euros pour développer sa société. Le fonds Banlieue s'est transformé en fonds pour les PME innovantes. Il ne sait pas s'il fait partie de la cible. Il cherche donc des fonds tout seul via des investisseurs en Russie et au Qatar. Il n'a même pas contacté les banques en France, persuadé d'essuyer des refus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cinq jours à la une

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.