Cet article date de plus de huit ans.

Le déménagement entre potes a ses limites

écouter
Le déménagement entre potes, c'est bon pour les jeunes années, lorsqu'il y a un canapé, deux lampes et trois verres et que cela se termine par un long apéro. Quand la famille s'agrandit et que la pile de cartons augmente, les amis se défilent.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

A 20 ans, on trouve toujours des copains pour déménager son petit univers, mais à 40 ans c'est une autre histoire : on a davantage de meubles, de livres et de babioles. En général on a aussi des enfants, leurs jouets, les vélos, les cantines à la cave.

Pas évident alors de compter sur ses vrais amis. Soit ils sont aux abonnés absents, soit ils trouvent une bonne ou une mauvaise excuse pour ne pas venir vous aider.

Cecilia Arbona a recueilli des anecdotes de familles qui se sont retrouvées brutalement et le temps d'un week end curieusement "privées de leurs potes" !

Quand les bons copains vous lâchent et que le déménagement traditionnel est trop coûteux, il existe des solutions alternatives.
Exemple : "Des bras en plus " . Une société créée en 2009 par trois amis étudiants en école de commerce.
Massoud Ayati, Farid Lahlou et Zafar Baryali proposent des déménageurs pour une heure, une matinée ou une journée, avec ou sans cartons, avec ou sans camion. Un déménagement à la carte auquel le client et ses amis peuvent participer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.