Cinq jours à la une, France info

Clermont-Ferrand, chouchou des étudiants chinois

La France accueille chaque année près de 25 000 étudiants Chinois. Ils représentent plus d'un tiers des étudiants étrangers accueillis dans l'Hexagone. Certains d'entre eux rencontrent ici leur futur conjoint ou commencent leur vie professionnelle dans la ville où ils ont passé leur diplôme. L'une de leur destination préférée est étonnante : il s'agit de Clermont-Ferrand.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'Université Blaise Pascal (UBP) reçoit chaque année environ 2.000 demandes d'inscriptions d'étudiants chinois. Elle accepte un peu moins de la moitié des candidats. Clermont-Ferrand n'est pas la mieux classée des universités françaises, pourtant elle attire depuis quelques années de plus en plus de jeunes Chinois.

Il faut dire que l'UBP a un atout majeur : ses cours de mise à niveau en français... gratuits. Une aubaine pour les étudiants Chinois dont le niveau de langue est souvent trop faible pour mener à bien des études supérieures en France. A Clermont, on laisse jusqu'à deux ans aux étudiants étrangers pour maîtriser le français.

L'autre qualité de la capitale de l'Auvergne aux yeux des jeunes Chinois : le coût de la vie, bien plus bas qu'à Paris ou dans une grande ville. Mais l'accueil d'un nombre d'étudiants chinois supérieur à la moyenne nationale s'explique aussi par les relations privilégiées entretenues depuis maintenant 15 ans entre l'Auvergne et plusieurs provinces : jumelages de villes et autres partenariats d'entreprises ont été signés par dizaines.

Depuis l'an dernier, Clermont-Ferrand s'est dotée d'un Institut Confucius, symbole des excellentes relations qui lient la région Auvergne au géant chinois.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)