Cet article date de plus de huit ans.

La consolidation du transport aérien américain s'achève

écouter (3min)
La fusion entre American Airlines et US Airways achève le vaste processus de consolidation du ciel américain. 35 ans après le "Dérégulation Act" de 1978 qui a libéralisé le secteur, le transport aérien va se structurer autour de trois compagnies classiques et d'une ou deux low cost majeures. Cette consolidation est l'une des causes du retour aux profits des compagnies américaines.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Il ne reste
aujourd'hui aux Etats-Unis, que trois grandes compagnies classiques, contre six,
il y a encore cinq ans. American Airlines, qui garde sa marque aux dépens d'US
Airways, United après sa fusion avec Continental en 2010 , et Delta qui, s'est
rapprochée de Northwest Airlines en 2008. Aux côtés de ces trois géants, la
plus ancienne et la plus importante compagnie low cost au monde, Southwest,
créée en 1971, au Texas, par un certain, Herb Kelleher.

En fait, la genèse de cette
restructuration, de cette concentration des compagnies américaines remonte au
début des années 80.
A l'époque, le secteur est extrêmement réglementé. Deux
sénateurs vont y mettre fin comme l'explique, Pierre Sparaco, ancien
correspondant à Paris, du magazine Aviation Week et chroniqueur
Aeromorning.

Cette
dérégulation du ciel américain va donner naissance à une multitude de
compagnies, ne se contentant plus
d'effectuer de simples trajets de points à points, mais des vols en
correspondance, via de gigantesques hubs. La guerre des prix qu'elles se
livreront, fera des victimes et entraînera la disparition d'acteurs majeurs,
comme la
Pan Am, la TWA ou la Braniff. Entre 1990 et 200, les tarifs ont baissé
de 30% puis de 25% entre 1990 et 2000. Les attentats de septembre 2001, vont
accélérer les regroupements. "Condamner à s'entendre  ou bien mourir  ".

Grâce à cette
consolidation qui s'achève
aujourd'hui, la plupart des compagnies américaines gagnent à nouveau de
l'argent, après des pertes abyssales plus de 55 milliards de dollars entre 2001
et 2011. Entretemps, ces compagnies ont fortement réduit leur offre sur le
marché domestique, augmenté leurs tarifs et fortement taillé dans les
effectifs. 

Les méga-fusions dans le secteur aérien

  • En mai 2004 , Air France achète le néerlandais KLM. Le nouvel ensemble,
    baptisé Air France KLM, est l'un des premiers transporteurs aériens en Europe
    avec 75,8 millions de passagers. Avec 586 avions en exploitation, Air
    France-KLM dessert 230 destinations dans 113 pays à travers le monde. Son
    chiffre d'affaires a atteint 24,4 milliards d'euros en 2011 (derniers chiffres
    annuels publiés).

  • En mai 2005 , la compagnie US Airways, alors en faillite, fusionne avec
    une compagnie régionale à bas prix, America West, pour former la cinquième
    compagnie américaine. La nouvelle entité "US Airways" transporte aujourd'hui
    environ 80 millions de passagers vers plus de 190 destinations à travers le
    monde. Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 13,8 milliards de dollars
    (environ 10,3 milliards d'euros au cours actuel) en 2012.

  • En avril 2008 , Delta Airlines fusionne avec Northwest Airlines. Ce
    nouveau géant dispose de 722 avions et dessert près de 320 villes dans le
    monde. Son chiffre d'affaires annuel a atteint 36,7 milliards de dollars (27,5
    milliards d'euros) en 2012.

  • En septembre 2009 , le groupe allemand Lufthansa rachète la compagnie
    nationale autrichienne Austrian Airlines. Le groupe devient le numéro un en
    Europe. Le chiffre d'affaires du groupe, qui n'a pas encore publié ses
    résultats pour 2012, s'était établi à 30,08 milliards d'euros en 2011.

  • En mai 2010 , les compagnies américaines Continental Airlines et United
    Airlines (UAL) annoncent leur fusion. La nouvelle compagnie, United, a accès à
    370 destinations dans 59 pays, une flotte de près de 700 appareils et environ
    87.000 salariés dans le monde. Son chiffre d'affaires s'est élevé à 37,15
    milliards de dollars (27,8 milliards d'euros) en 2012.

  • En août 2010 , les compagnies chilienne LAN et brésilienne TAM annoncent
    leur projet de fusion visant à la création du géant latino-américain LATAM qui
    doit compter une flotte de plus de 280 appareils assurant des transports de
    passagers et de fret vers 115 destinations dans 23 pays. Le processus de fusion
    a été finalisé en juin 2012 et la nouvelle compagnie n'a pas encore publié de
    résultats financiers.

  • En janvier 2011 , les compagnies britannique British Airways et espagnole
    Iberia fusionnent, donnant naissance à un nouveau groupe baptisé International
    Airlines Group (IAG). Le nouveau poids lourd européen et mondial dispose en
    tout de 419 appareils desservant plus de 200 destinations et transportant
    environ 55 millions de passagers par an. Il emploie près de 58.000 personnes.
    Le chiffre d'affaires de la nouvelle entité s'est établi à 16,4 milliards
    d'euros en 2011.

  • Le 14 février 2013 , American Airlines et US Airways officialisent leur
    rapprochement, donnant naissance au numéro un américain de l'aviation et à un
    géant mondial. Le nouveau groupe, baptisé American Airlines, affichera une
    flotte d'environ 1.500 appareils (auxquels doivent s'ajouter 600 nouveaux
    avions commandés) et desservira 336 destinations dans 56 pays pour une moyenne
    de 6.700 vols par jour. Les compagnies annoncent un chiffre d'affaires annuel
    combiné de 38,7 milliards de dollars (29 milliards d'euros).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.