Chroniques du ciel, France info

Connect 2020 : l’immense chantier d’Aéroports de Paris

Pour plus de fluidité, plus de simplicité, Aéroports de Paris va s’attaquer à la réorganisation de ses terminaux à Roissy et Orly. Un investissement total de 4,6 milliards d’euros sur cinq ans qui permettra à la plate-forme parisienne de se hisser au niveau de Londres et Amsterdam d’ici 2020, et qui passera aussi par une meilleure offre de services.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(L’an dernier, plus 92 millions de passagers sont passés par Roissy ou Orly © ADP)

Roissy-CDG est un aéroport compliqué pour les passagers en correspondance. Il faut zigzaguer en permanence. Un héritage du passé, issu d’une époque révolue ou la performance architecturale primait sur le côté pratique d’un espace de transit. A travers le plan stratégique Connect 2020 dévoilé il y a quelques jours, Augustin de Romanet, le patron d’ADP s’attaque à ce vaste chantier. Rappelons que l’an dernier, plus 92 millions de passagers sont passés par Roissy ou Orly.

Dans un premier temps, et disons à moindre coût, l’optimisation des infrastructures, va consister à fusionner les terminaux. Ce sera le cas, à Orly avec la jonction des terminaux Sud et Ouest, dont les travaux viennent de débuter mais aussi à Roissy, avec des liaisons entre les terminaux 2B et 2D et la fusion des satellites internationaux du vétuste terminal 1.

Au-delà de cet aspect, purement mobilier, de la rénovation de certains bâtiments,  ADP va améliorer sa signalétique, souvent critiquée, et mettre en place des "Fast Track", des circuits rapides, pour les passagers en correspondance courte. Pour les autres, ceux qui devront passer du temps dans l’aéroport, une zone spécifique sera aménagée au niveau du satellite S3 avec des boutiques, des jeux pour les enfants, un SPA, un hôtel et des restaurants de qualité, voire haut de gamme. ADP a souvent été pointée du doigt pour la pauvreté de son offre en matière de restauration, trop de sandwicheries ou boulangeries souvent très chères.

Il est enfin question de récompenser les voyageurs les plus fréquents avec le lancement d’un programme de fidélisation qui permettra de gagner des points en utilisant les parkings ou en consommant dans les boutiques de l’aéroport. Une carte de fidélité qui pourrait voir le jour d’ici l’an prochain.

Augustin de Romanet promet un réel effort, en matière de taxes et redevances aéroportuaires

Une nouvelle marque ADP sera aussi lancée. Concernant le sort d’Air France, Augustin de Romanet, ne semble pas vraiment inquiet quant à une diminution de la voilure de la compagnie. Pour le Président d’ADP, un accord sera trouvé. Augustin de Romanet joue gagnant l’avenir d’Air France. Pas plus inquiet sur la situation économique très fragile de l’ensemble du pavillon français à qui Augustin de Romanet promet un réel effort, en matière de taxes et redevances aéroportuaires. 

En attendant la semaine prochaine, vous pouvez retrouver plus de Chroniques du ciel sur notre  page Facebook et sur notre .

(L’an dernier, plus 92 millions de passagers sont passés par Roissy ou Orly © ADP)