Cet article date de plus de cinq ans.

Y a-t-il un bon emploi de "nègre" ?

écouter (5min)
Certes, ce mot est empreint d'une charge raciste insupportable, mais il n'en est pas moins employé fréquemment dans la chanson avec un tout autre sens...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Comment dire "nègre" est raciste ou pas quand Ministère Amer se proclame "Nègres de la pègre" ?)

 Le mot de "nègre" a valu la semaine dernière une petite polémique à la ministre des Familles, de l’enfance et des droits des femmes, Laurence Rossignol. Comme si notre culture ne portait pas trace, justement, d’usages de ce mot que l’on ne peut soupçonner de racisme.

Oui, on peut employer le mot de nègre avec les meilleures intentions du monde…

 

Dans le second épisode de cette chronique diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

 

 

Polo, Négresse , 2005

Juliette Gréco, Dieu est nègre , 1955

Edith Piaf, Le grand Voyage du pauvre nègre, 1938

John William, Je suis un nègre , 1962

Jean Ferrat, Pauvre Boris, 1966

François Béranger, Joue pas avec mes nerfs , 1979

Sniper, La France, 2001

113, C'est ici que la vie commence , 1997

Ministère amer, Nègres de la pègre, 1994

Booba, Gun in Hand , 2006

Al Peco, Petit nègre, 2008

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Vous pouvez retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série de l’été dernier, consacrée à des rumeurs, on-dit et fausses réputations, Ça sonne faux.

Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.

Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.