Ces chansons qui font l'actu, France info

Un été 68. 30 juillet 1968 : au Brésil, la révolution tropicaliste

Tout cet été, nous retrouvons au jour le jour l’actualité musicale d’une saison exceptionnelle, alors que la France vient de vivre un mois de mai historique. Aujourd’hui, "Tropicalia", album collectif avec Gilberto Gil, Caetano Veloso, Os Mutantes... Un bouleversement musical, culturel et politique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
\"Tropicalia\", une révolution comparable à celle de \"Sgt Pepper\'s\".
"Tropicalia", une révolution comparable à celle de "Sgt Pepper's". (Philips)

Le tropicalisme, c’est mettre la culture brésilienne en accord avec son temps et avec sa réalité. C’est dire que ce pays n’est pas une terre européenne dans laquelle seule la musique savante est respectable, ni non plus une nation surgie du néant et sans racines.

Le tropicalisme consiste à assumer toute la complexité du Brésil : l’héritage européen autant que l’héritage africain, les musiques de la campagne et de la ville et, surtout, la modernité qui déferle sur le monde. Et la modernité, ce sont notamment les Beatles et leur 33 tours Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band. D’ailleurs, la pochette de l’album Tropicalia y fait clairement allusion, avec une photo de groupe assez délirante sur laquelle on voit les artistes de cet album collectif : Gilberto Gil, Caetano Veloso, Gal Costa, Tom Zé ou le groupe Os Mutantes – tous déjà repérés et même célèbres, mais Tropicalia va les transformer en symboles d’un nouveau Brésil.  

Dans cet épisode d’Un été 68, vous entendez des extraits de :

Gilberto Gil, Miserere nóbis, 1968

Os Mutantes, Panis et circencis, 1968

Gilberto Gil, Caetano Veloso, Gal Costa, Os Mutantes, Parque industrial, 1968

Gilberto Gil, Geléia geral, 1968

Gal Costa, Caetano Veloso, Baby, 1968

Caetano Veloso, Gilberto Gil, Três caravelas (Las Tres Carabelas), 1968

Caetano Veloso, Enquanto seu lobo não vem, 1968

Gilberto Gil, Bat macumba, 1968

Caetano Veloso, Gilberto Gil, Gal Costa, Os Mutante, Hino do Senhor do Bonfim, 1968


Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

Cet été, vous pouvez aussi retrouver sur France Inter les quarante épisodes d’une autre série écrite par Bertrand Dicale sur les chansons de la Première Guerre mondiale, Carnet de chants 1914-1918

En juillet et août dernier, nous avons passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.  

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et franceinfo. 

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, franceinfo et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire.

Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été 2014 sur France Info, consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil. 

Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

\"Tropicalia\", une révolution comparable à celle de \"Sgt Pepper\'s\".
"Tropicalia", une révolution comparable à celle de "Sgt Pepper's". (Philips)