"Baby" d'Aya Nakamura : une femme qui parle fort

Tout l'été, nous parlons chaque jour d’une grande chanson d’amour. Jeudi 13 juillet, un tube du dernier album d'une artiste française souveraine dans son pays et à l'internationale.
Article rédigé par Bertrand Dicale
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
"Baby" d'Aya Nakamura (2023). (DR)

Cela fait quelques mois que l’on a découvert Baby d’Aya Nakamura, au tout début de cette année 2023, à la sortie de l’album DNK. Une histoire simple : un garçon l’aime, la désire et projette manifestement de devenir son homme, de lui faire des enfants et c’est trop dar – enfin, c’est trop bien. L’expression toute évidente d’une sensation toute évidente : la délectation, la jubilation même devant le désir de l’autre.

On ne voit bien dans la vidéo de ce titre – aux alentours de 35 millions de vues – avec Aya Nakamura entourée de danseuses tout à fait complices dans une sororité insolente et bravache. D’ailleurs, c’est un sentiment que l’on retrouve chez elle de tube en tube – et c’est vrai qu’il y en a, des tubes, avec Aya Nakamura.

Dans cet épisode de Ces chansons qui font l’été, vous entendez des extraits de :

Aya Nakamura, Baby, 2023

Fababy (feat. Aya Nakamura), Love d'un voyou, 2015

Fally Ipupa (feat. Aya Nakamura), Bad Boy, 2017

Aya Nakamura, Comportement, 2017

Aya Nakamura, La Dot, 2018

Aya Nakamura, Djadja, 2018

Aya Nakamura, Copines, 2018

Aya Nakamura, Pookie, 2018

Aya Nakamura, Baby, 2023


Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

Et vous pouvez aussi retrouver sur ce lien le podcast Derrière nos voix, avec les secrets d'écriture et de composition de huit artistes majeurs de la scène française, Laurent Voulzy, Julien Clerc, Bénabar, Dominique A, Carla Bruni, Emily Loizeau, Juliette et Gaëtan Roussel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.