53 ans de "Jours de la Terre", 53 ans de chansons écolos

Aujourd'hui, c'est le Jour de la Terre, créé en 1970, à une époque où les chansons commençaient à alerter sur les risques environnementaux. Quelques générations plus tard, les artistes n'ont pas un constat moins angoissé.
Article rédigé par Bertrand Dicale
Radio France
Publié
Temps de lecture : 6 min
Journée mondiale de la Terre, oui, c'est aujourd'hui. Le premier Jour de la Terre, c'était le 22 avril 1970...
Et en 1997, on découvre le sixième continent... de plastique, véritable vortex d'ordures à la dérive dans l'océan Pacifique. (Illustration) (SARAYUT THANEERAT / MOMENT RF / GETTY IMAGES)

On ne peut pas dire qu’on ne savait pas, puisque même Johnny Hallyday en parlait dans ses chansons – en l’occurrence, un titre écrit par Jacques Lanzmann, et paru en 1970. Et, en cette même année 1970, le 22 avril, avait lieu le premier Jour de la Terre, créé par le sénateur américain Gaylord Nelson et qui, depuis, est célébré chaque année partout dans le monde pour mobiliser autour des enjeux environnementaux. Car, déjà, à l’époque, on connaissait les possibles solutions.

Dans le premier épisode de Ces chansons qui font l’actu ce week-end, vous entendez des extraits de :

  • Johnny Hallyday, La Pollution, 1970
  • Compagnons de la chanson, L’Homme qui se rappelle, 1970
  • Dick Rivers, L’Homme qui se rappelle, 1971
  • Joe Dassin, Le Grand Parking, 1970
  • Nolwenn Leroy, Sixième continent, 2013
  • Les Fatals Picards, 20 000 lieues sous les polymères, 2019
  • Charles Trenet, L'Écologiste, 1981
  • Christophe Mali, On s'en fout, 2006 


Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

Et vous pouvez aussi retrouver sur ce lien le podcast Derrière nos voix, avec les secrets d'écriture et de composition de huit artistes majeurs de la scène française, Laurent Voulzy, Julien Clerc, Bénabar, Dominique A, Carla Bruni, Emily Loizeau, Juliette et Gaëtan Roussel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.